Marina Ovsyannikova a été arrêtée en Russie


La travailleuse russe des médias Marina Ovsyannikova, qui a organisé une manifestation contre l’invasion de l’Ukraine à la télévision publique en direct en mars, a été brièvement détenue à Moscou dimanche, selon des publications sur ses réseaux sociaux.

“Marina a été arrêtée”, a déclaré un message sur sa chaîne Telegram, sous des images de deux policiers la conduisant vers une camionnette blanche.

Peu de temps après, Ovsyannikova a publié des images d’elle-même et de deux chiens sur sa page Facebook.

“Je suis allée me promener avec les chiens, je suis juste sortie de la porte, des gens en uniforme se sont approchés de moi”, a-t-elle écrit. “Maintenant, je suis assis au ministère de l’Intérieur de Krasnoselsky”, se référant à un poste de police dans un quartier de Moscou.

Trois heures plus tard, Ovsyannikova a déclaré qu’elle avait été libérée. “Je suis à la maison. Tout va bien », a-t-elle écrit sur sa page Facebook. “Mais maintenant, je sais qu’il est toujours préférable d’apporter une valise et un passeport si vous sortez.”

Ovsyannikova est devenue célèbre en mars après avoir fait irruption dans un studio de la télévision d’État russe, son employeur de l’époque, pour dénoncer la guerre en Ukraine lors d’un bulletin d’information en direct.

Elle a été condamnée à une amende après avoir été reconnue coupable d’avoir bafoué les lois sur les manifestations.

Marina Ostankino manifestant à l’antenne lors d’un point de presse en Russie le 15 mars 2022.
AFP via Getty Images

Sa brève détention dimanche a suivi des publications sur les réseaux sociaux du 15 juillet dans lesquelles elle est vue avec une affiche qualifiant le président russe Vladimir Poutine de meurtrier et ses soldats de fascistes. “Combien d’enfants doivent encore mourir avant que vous arrêtiez ?” disait l’affiche.

Le média allemand Welt a embauché Ovsyannikova comme correspondante en avril. Elle est retournée en Russie au début du mois, écrivant sur Facebook qu’elle avait été forcée de revenir pour défendre ses droits parentaux devant le tribunal contre son mari.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*