Brésil, Espagne, Portugal… Où en sont les favoris à moins de deux mois du Qatar ?


Neymar, Sergio Busquets et Cristiano Ronaldo. Panoramic.

La prochaine coupe du monde s’ouvre dans moins de deux mois et si la France connaît des difficultés ces derniers mois, d’autres grosses nations inquiètent. Etats des lieux.

Nous sommes à 53 jours de l’ouverture de la prochaine coupe du monde au Qatar. Après quatre ans et demi d’attente, mondial hivernal et calendrier chamboulé obligent, l’équipe de France remet son titre en jeu. Avec une seule victoire lors des six derniers matchs, la bande à Deschamps laisse des sueurs froides à ses supporters.

Et si l’on retrouve les mêmes favoris tous les quatre ans, ou presque, à l’exception de l’Italie, absente de cette édition qatarie, les états de forme sont bien différents. Tour d’horizon des nations prétendantes au titre suprême.

Ils flambent : Brésil, Argentine, Pays-Bas

Les deux principaux favoris de ce mondial au Qatar sont peut-être les deux historiques sud-américains. Le Brésil apparaît en très grande forme. Une seule défaite lors de ses 29 derniers matchs : en finale de la Copa America contre l’Argentine le 11 juillet 2021. « On a confiance, on a bien joué les deux matches de préparation. C’est la preuve que nous sommes sur le bon chemin », confiait Thiago Silva après la victoire face à la Tunisie. Le Brésil est en pleine bourre ces derniers mois et roule sur ses adversaires comme ce fut le cas mardi soir contre la Tunisie (5-1). 26 buts inscrits contre seulement trois encaissés lors des sept derniers matchs.

L’Argentine est également en très grande forme. Les coéquipiers de Léo Messi restent maintenant sur 35 rencontres sans défaite. Le dernier revers remonte au 3 juillet 2019 et un match perdu face au… Brésil. La sélection de Lionel Scaloni a également montré qu’elle pouvait se défaire des meilleures nations européennes en remportant la finalissima 3-0 face à l’Italie le 1er juin dernier. De son côté, Léo Messi semble plus affuté que jamais. Il reste sur neuf buts et deux passes décisives lors des quatre derniers matchs avec l’équipe nationale. Pour la dernière coupe du monde Messi, Di Maria, Otamendi et consort, nul doute que l’Argentine aura à cœur de briller au Qatar.

Les Pays-Bas apparaissent comme l’équipe du Vieux-Continent la mieux armée. La sélection de Louis van Gaal est invaincue depuis l’Euro et s’est brillamment qualifiée pour le Final Four de la Ligue des Nations, qu’elle pourrait accueillir. « Je pense que nous allons être un adversaire difficile à affronter, affirme le coach néerlandais. Nous avons montré que si nous sommes dépassés, nous pouvons encore être difficiles à battre. »

Ils sont en bonne voie : Sénégal, Espagne, Belgique, Croatie

Le Sénégal apparaît comme le meilleur pays africain de ce mondial au Qatar. Vainqueur de la CAN, aux dépens de l’Égypte en début d’année, le récent champion d’Afrique n’a concédé que quatre défaites lors de ses 27 derniers matchs. Dans la poule A, en compagnie du Qatar, de l’Equateur et des Pays-Bas, les coéquipiers de Sadio Mané auront un coup à jouer.

À défaut d’impressionner, l’Espagne de Luis Enrique semble maintenant bien rodée et fait figure d’outsider pour ce mondial. Qualifiée pour la Final Four de la Ligue des Nations, aux dépens du Portugal, elle a prouvé qu’elle était encore capable de battre les meilleures nations au monde. « Ce sera toujours difficile de nous battre et de gagner contre l’Espagne car contre nous il faut presque faire les choses parfaitement » promet l’ancien coach du Barça.

Demi-finaliste de l’édition en Russie, la Belgique apparaît plus faible à l’aube de l’édition 2022. Pourtant, malgré un Eden Hazard qui joue peu au Real mais garde le brassard en sélection et des jeunes qui peinent à prendre la relève de cette génération dorée, la sélection dirigée par Roberto Martinez pourrait tirer son épingle du jeu. Placés dans le groupe F avec les Canadiens, Marocains et Croates, les Diables Rouges devraient se qualifier pour les phases finales.

Justement, les Croates connaissent vraisemblablement une situation identique. Malgré un groupe vieillissant, les vice-champions du monde se sont qualifiés pour le dernier carré de la Ligue des Nations. Les coéquipiers de Luka Modric, 37 ans, restent sur quatre succès de suite et n’ont connu qu’une seule défaite depuis l’Euro. Si la qualification en huitièmes de finale au Qatar semble à portée de bras, le parcours pourrait rapidement s’arrêter.

Ils coincent : Allemagne, Portugal

La grande Allemagne, qui avait survolé les phases de qualification il y a un an avec sept succès de suite et 31 buts inscrits, connaît un sérieux coup d’arrêt. Seulement deux victoires en 2022. Un seul succès lors des sept derniers matchs. Pas de quoi inquiéter Hansi Flick. « L’équipe vient de recevoir un signal d’alarme, concédait le sélectionneur allemand après la défaite face à la Hongrie . Il vaut mieux être frustré de perdre aujourd’hui, qu’en Coupe du monde. » Eliminée dès les phases de poule il y a quatre ans, l’Allemagne souhaitera chasser ses vieux démons au Qatar.

Une défaite lors de la «finale» face à l’Espagne qui fait tache. Une deuxième défaite lors des trois derniers matchs pour le Portugal, qui s’était déjà qualifié de justesse pour le Qatar. Deuxième de son groupe de qualifications derrière la Serbie, le Portugal bat tour à tour la Turquie, puis de la Macédoine du Nord en barrages pour se qualifier. « Nous devons nous améliorer pour être prêts au Mondial » concède Fernando Santos, qui affirme toutefois que le Portugal est «candidat» pour le titre.

Ils patinent complet : Cameroun, Angleterre

« Notre objectif est de partir de la compétition le 18 décembre », soit le jour de la date de la finale, clamait Samuel Eto’o, président de la fédération camerounaise. Pourtant, trois défaites lors des quatre derniers matchs face à des adversaires de faibles calibres : la Corée du Sud, l’Ouzbekistan et la Guinée Equatoriale. Arrivé le 1er mars dernier à la tête de l’équipe, Rigobert Song peine à faire rugir ces Lions Indomptables.

Demi-finaliste du dernier mondial, l’Angleterre connaît des mois difficiles. Aucune victoire lors de ses six matchs de Ligue des Nations, elle a été reléguée en Ligue B. « On aura de la pression au Mondial, on peut essayer de la repousser, mais elle viendra » affirme Gareth Southgate. L’Angleterre qui pourra profiter d’un groupe «abordable». Les finalistes du dernier Euro défieront l’Iran, le Pays de Galles et les Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*