«Cristiano a eu deux, trois opportunités que normalement il met au fond», regrette Santos


Le Portugal s’est incliné à domicile contre l’Espagne (0-1) et ne rejoindra pas le carré final de la Ligue des nations.

Le sélectionneur du Portugal Fernando Santos s’est dit attristé par la défaite mardi contre l’Espagne 1 à 0 en Ligue des nations. Son avenir, Ronaldo, les favoris à la Coupe du monde… le Portugais a balayé toutes les questions :

«Ce n’était pas mon intention de rester avec un bloc bas dans nos 35, 40 mètres. Je souhaitais que l’on parvienne à ressortir mais nous n’avons pas réussi à le faire. Je connaissais les dynamiques de l’Espagne avec les joueurs du FC Barcelone. Ils apportent de la mobilité, de la profondeur. Je crois qu’au cours de la première période, l’Espagne a eu beaucoup de possession mais le match était pour le Portugal car nous avons eu des occasions en attaques rapides que nous n’avons pas su concrétiser. À partir des changements espagnols nous avons commencé à reculer les lignes, à ne plus avoir le ballon. J’ai fait rentrer Joao Mario pour tenter de récupérer le ballon. Avec l’entrée de Leao et Vitinha j’étais également dans cette optique. Mais nous n’avons plus réussi à lier le jeu, nous avons perdu de la profondeur et fini par encaisser un but. Nous sommes tous tristes, nous voulions atteindre la phase finale et nous n’avons pas réussi. Nous devons nous améliorer pour être prêts au top au Mondial. (est-ce la fin de son aventure avec le Portugal ?) J’ai un contrat jusqu’en 2024, je ne peux pas etre plus direct. (sur Cristiano Ronaldo) Ce qui m’intéresse c’est le niveau de l’équipe. Cristiano a eu deux, trois opportunités que normalement il met au fond. On s’attend tous à ce qu’il marque, il ne l’a pas fait, c’est le football. (l’Espagne candidate à la victoire au Mondial ?) L’Espagne comme le Portugal est certainement candidate à gagner le Mondial. Il y a trois jours tout était mauvais pour elle et aujourd’hui tout va bien. C’est le football, il y a des hauts et des bas. La réponse, c’est de jouer le Mondial avec la même conviction que nous avions avant cette rencontre.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*