« Le Brésil, un match spécial »


Présent à Croissy-sur-Seine pour la rencontre amicale Tunisie-Comores, Football365 Afrique est allé à la rencontre des joueurs, comme le défenseur des Aigles de Carthage, Montassar Talbi (Lorient).

Montassar, vous avez battu les Comores (1-0). Comment avez-vous trouvé la prestation collective tunisienne ?
Cela reste une victoire, surtout que l’on n’a pas pris de buts. L’important, c’est de continuer sur une dynamique positive. Cela fait un moment qu’on enchaîne les victoires et les clean-sheets. On montre une bonne assise défensive. Sur un terrain assez compliqué, contre une équipe en cobfiance qui a fait une belle dernière CAN, on devait faire le taf et je pense qu’on l’a fait. On a été sérieux, concentrés. Cela nous permet de rester sur notre dynamique et bien préparer notre prochain match contre le Brésil.

Vous vous êtes tout de même fait quelques frayeurs…
Oui, comme je l’ai dit, c’est une belle équipe des Comores. Ils ont réalisé de belles choses, en éliminant le Ghana et en faisant de gros matchs contre le Maroc et le Cameroun. On savait que ça n’allait pas être facile. C’est bien de sortir avec une victoire. On sait qu’on doit encore améliorer des choses. On va bien bosser les prochains jours pour être au top pour le prochain match et la Coupe du monde dans deux mois.

Gagner un match disputé est toujours positif…
C’est toujours bon signe de pouvoir gagner des matchs quand ce n’est pas facile. On l’a vu aujourd’hui, ils avaient un bon bloc, ils étaient agressifs, ce n’était pas évident de se créer des occasions. Des matchs comme celui-ci, sur des terrains difficiles, contre une équipe accrocheuse, il faut savoir les gagner. Même s’il n’y a pas forcément la manière jusqu’au bout, on montre qu’on sait le faire.

Que pouvez-vous nous dire de ce groupe tunisien, qui ne présente pas de grosse star mais un collectif soudé ?
C’est ce qui fait notre force depuis quelques années. On a un groupe qui vit bien, avec une belle cohésion, une belle solidarité. Cela se voit sur le terrain. Je pense notamment lors du dernier match qualificatif pour la Coupe du monde, contre une belle équipe du Mali, avec beaucoup d’individualités. Ce jour-là, c’est notre groupe qui a fait la différence. J’espère qu’on va rester comme ça, le groupe est solidaire, j’espère que ça va continuer comme ça. Ce sera un plus pour les prochaines échéances, notamment la Coupe du monde.

« Des rêves qui s’enchaînent »

Battre les Comores c’est bien, battre le Brésil c’est mieux. Cela vous paraît-il possible ?
Bien sûr que c’est possible. On est une équipe ambitieuse. On l’a montré lors du dernier tournoi de la Kirin Cup en battant le Japon chez eux et en battant le Chili. On sait que ça va être un match spécial, à guichets fermés, au Parc des Princes, contre une belle équipe, peut-être la plus belle nation offensive dans le monde du football. A nous d’être sérieux, concentrés, pour montrer le plus beau visage de la nation tunisienne et faire un bon match.

Avec les attaquants en face, vous risquez d’avoir du boulot !
Oui, on le sait, ce ne sera pas un match facile. Mais à nous de croire en nous, d’essayer d’être le plus sérieux possible pour montrer une belle image. On va tout donner et on verra le résultat à la fin.

Affronter le Brésil, est-ce un rêve pour vous ?
Ce sont des rêves qui s’enchaînent. Porter le maillot de l’équipe nationale, jouer une CAN, bientôt une Coupe du monde et maintenant affronter une équipe comme le Brésil. Ce sont surtout des ambitions et des objectifs qu’on essaye d’atteindre, collectivement et pas seulement individuellement. On va essayer de prendre du plaisir et de montrer un beau visage de l’équipe nationale, essayer de faire quelque chose de beau et de profiter de ce genre de moment.

Le Brésil reste une équipe mythique, vraiment spéciale ou bien cette image est dépassée ?
Non, on ne peut pas dire que c’est dépassé. Depuis notre plus tendre enfance, on a grandi avec les Ronaldinho et les Ronaldo, on a grandi avec le Joga Bonito, et ça continue avec des joueurs comme Vinicius et comme Neymar. Ce sont des matchs, je ne dirais pas de gala, mais des beaux matchs à jouer, devant un beau public tunisien, qui sera bien présent pour nous encourager. C’est un match qui va nous donner un avant-goût de la Coupe du monde, et j’espère qu’on fera un bon match, et qu’on passera une belle soirée tous ensemble avec notre public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*