Eddie Jones pressenti pour reprendre la sélection des États-Unis après le Mondial 2023


Le technicien australien, vice-champion du monde avec l’Angleterre, pourrait prendre la tête de la sélection étasunienne jusqu’à la Coupe du monde 2031 aux États-Unis.

Il l’avait déclaré récemment : «La Coupe du monde en France ne sera pas ma dernière.» A la tête du XV de la Rose depuis 2016, Eddie Jones (62 ans) pourrait rebondir, après la Coupe du monde 2023, aux… États-Unis. Plusieurs médias rapportent que le technicien australien, finaliste de la Coupe du monde 2019 avec l’Angleterre, se serait engagé pour huit ans avec la sélection étasunienne. Soit jusqu’à la Coupe du monde 2031 qui aura lieu sur le sol américain.

La Fédération américaine (USA Rugby) avait dû déposer le bilan en 2020 après avoir dû faire face à des «contraintes financières insurmontables» à cause de la crise sanitaire. Les États-Unis ont échoué à se qualifier pour le Mondial 2023 en France, après avoir été battu par le Portugal entraîné par Patrice Lagisquet.

Il rêvait d’un retour au XIII

Eddie Jones, derrière le miracle japonais en 2015, avait confié, il y a peu, qu’il «rêvait» de venir entraîner le club de son enfance, les South Sydney Rabbitohs, une équipe de rugby à XIII qui évolue dans la National Rugby League. «Ce serait l’équipe de rêve. Ce serait le rêve. S’il y avait une opportunité là-bas (dans la LNR), je sauterais dessus, mais la réalité est qu’elle ne sera probablement pas là…»

Les supputations ont déjà commencé outre-Manche pour savoir qui succédera à Eddie Jones. La presse britannique fait de Scott Robertson (Crusaders néo-zélandais), Ronan O’Gara (La Rochelle) et Steve Borthwick (Leicester, ancien adjoint de Jones) les favoris. Sont également évoqués Warren Gatland (ancien sélectionneur du pays de Galles) et Michael Cheika (Argentine, ex-Australie).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*