Les contrats à terme sur actions américaines chutent alors que les manifestations chinoises secouent les marchés, le pétrole atteint son plus bas niveau en 2022


Les contrats à terme sur indices boursiers américains ont chuté dimanche soir, alors que les marchés asiatiques ont chuté à la suite de manifestations publiques généralisées en Chine et que les prix du pétrole ont atteint un creux de 2022.

Contrats à terme Dow Jones Industrial Average YM00,
-0.45%
a chuté de près de 200 points, ou 0,6%, à 21 h, heure de l’Est, tandis que les contrats à terme S&P 500 ES00,
-0,61%
et contrats à terme Nasdaq-100 NQ00,
-0,74%
chute encore plus brutalement.

Wall Street a terminé vendredi en demi-teinte, le Dow Jones atteignant sa clôture la plus élevée depuis le 21 avril. Le S&P 500 SPX,
-0,03%
a terminé en baisse de 1,1 point, soit moins de 0,1%, à 4 026,12 ; le Dow Jones Industrial Average DJIA,
+0,45%
clôturé 152,97 points, ou 0,5%, plus élevé à 34 347,03 ; et le Nasdaq Composite COMP,
+1,42%
perdu 58,96 points, soit 0,5%, à 11 226,36.

Les actions en Asie ont baissé lundi, entraînées par une chute de plus de 3% de l’indice Hang Seng Index HSI de Hong Kong,
-2,26%.
Le Shanghai Composite SHCOMP,
-1,04%
a également glissé, alors que des milliers de manifestants dans les grandes villes chinoises, dont Shanghai, ont appelé le président Xi Jinping à démissionner. Les manifestations sans précédent ont été stimulées par la frustration suscitée par les verrouillages stricts de la Chine dans le cadre de sa politique «zéro-COVID».

“Le sentiment est devenu aigre alors que les troubles à travers la Chine grandissent”, a déclaré Stephen Innes, associé directeur de SPI Asset Management, dans une note dimanche soir. “Le risque d’escalade de la situation à partir d’ici et la volatilité à court terme restent élevés.”

Les prix du pétrole ont également fortement chuté dimanche, les investisseurs s’inquiétant d’une baisse de la demande en Chine. Contrats à terme sur le brut West Texas Intermediate CL.1,
-2,41%
ont baissé pour la dernière fois de plus de 2 %, à 74,49 $ le baril, son prix le plus bas depuis le début de l’année. Cours du Brent brut BRNF23,
-2.20%,
la norme internationale, a également coulé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*