Marlon Moraes ne se soucie pas de sa santé avant ses débuts en PFL, ne « se tue plus en réduisant son poids »

[ad_1]

Alors que beaucoup se sont inquiétés de la santé et du bien-être à long terme de Marlon Moraes, l’ancien champion des World Series of Fighting et ancien challenger du titre UFC pense que le fait de monter dans une catégorie de poids atténuera ces inquiétudes.

Moraes participe à un combat poids plume contre Sheymon Moraes lors du Championnat du monde PFL 2022 vendredi à New York. « Magic » a mis fin à une brève retraite pour signer avec la promotion après sa quatrième défaite consécutive par arrêt dans un combat de l’UFC Vegas 50 contre Song Yadong.

Bien qu’il ait terminé cinq des six apparitions, Moraes ne se soucie pas de sa santé. Il pense que ne pas avoir à réduire une quantité importante de poids fera une énorme différence.

« Non, mec, pas [concerned] à propos de la santé », a déclaré Moraes sur L’heure MMA. « Je pense juste qu’à 145 ans, je suis en meilleure santé. Je ne me tue pas en perdant du poids, je me suçais trop. Je faisais des choses dont je ne m’étais même pas rendu compte – comme faire du sauna tous les jours, perdre du poids et [I] encore besoin de descendre plus. Il est difficile de gérer le nombre de kilos qu’il est sain de perdre.

Moraes comprend maintenant l’ampleur des dommages causés à son corps et à son esprit jusqu’à la limite des poids coq. Le joueur de 34 ans a déclaré qu’à partir de mercredi, il n’avait que six livres à couper pour devenir un poids plume. Il n’aura pas besoin d’un sauna, d’un jacuzzi ou de quoi que ce soit d’inhabituel pour s’y rendre.

« Juste s’entraîner, penser [about] me battre, être intelligent et j’ai toujours mon cerveau », a déclaré Moraes. « À deux semaines du [bantamweight] combats, je ne pouvais pas penser, je ne pouvais pas défendre, parce que les réflexes sont plus lents. Maintenant, je ressens la même chose.

Avant la défaite contre Yadong, la dernière séquence UFC de Moraes s’est terminée par des défaites à élimination directe contre Merab Dvalishvili, Rob Font et Cory Sandhagen, suscitant l’inquiétude des fans quant aux dommages que le Brésilien a accumulés au fil des ans.

Avant son deuxième match avec Moraes, le vétéran de 34 combats se sent prêt à prouver que les sceptiques ont tort vendredi.

« Je sais que je dois reprendre mes combats, mon cerveau doit être là-dedans », a-t-il expliqué. « J’ai en quelque sorte laissé tomber un peu, et j’ai perdu l’élan.

«Ce prochain combat, je ne dis pas que j’ai la pression sur moi pour le faire, mais je dois être plus intelligent. Je dois lâcher prise, utiliser l’élan, et je dois dominer. Si je suis dominant, je ne serai pas exposé. j’ai fait aussi [many] des erreurs que je ne faisais pas auparavant, et mon timing est de retour, je ressens cet entraînement et je me sens aussi fort que n’importe quel 145er dans le gymnase.

« Je me mets au défi tous les jours, et j’ai hâte de concourir et de goûter ça [145-pound] concurrence. Je pense que je vais être beaucoup mieux. »

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*