plus de 400.000 joueurs attendus sur Virtual Regatta


À quelques heures du départ (14h15 ce mercredi), déjà 260.000 skippers virtuels sont dans les starting-blocks derrière leur écran.

Ils seront 138 à la barre de leur bateau pour prendre le départ de la Route du rhum ce mercredi à 14h15 au large de Saint-Malo. Mais au moment où retentira le coup de canon qui lâchera les fauves en direction de la Guadeloupe, ils seront aussi plus de 260.000 joueurs derrière les écrans, guettant les vents et ajustant les caps pour s’extraire de la nuée d’internautes participants à la course, bien au chaud et au sec, sur Virtual Regatta.

L’appli phare des courses virtuelles attend, comme il y a quatre ans, environ 450.000 participants sur la célèbre transatlantique en ligne, les retardataires venant se greffer à la meute au fil des heures après le départ. Comme lors de la dernière édition, les joueurs auront le choix entre quatre classes – Ultim, IMOCA, Ocean Fifty et Class40 mais cette année, le site a été optimisé et le jeu enrichi avec de nouvelles fonctionnalités avec une grande nouveauté : la prise en compte de la gestion de gestion de l’énergie du skipper «qui permet de vivre une expérience encore plus proche de la réalité

Les marins qui ont écrit la légende de la Route du rhum depuis 1978

Accéder au diaporama (11)

Une barre d’énergie pour simuler la fatigue des skippers en ligne

Concrètement, une barre d’énergie se rechargera ou diminuera en fonction de votre activité sur le bateau. Il faudra donc avoir une excellente gestion de la fatigue pour espérer se hisser dans le haut du classement. «C’est sympa que la fonctionnalité ait été ajoutée. Ça va rajouter un peu plus de difficulté au jeu», a expliqué Loïck Peyron, skipper mais aussi grand amateur de la course via la plateforme virtuelle.

En attendant de multiplier les manœuvres au cœur de l’océan Atlantique pour aller gratter des places dans la hiérarchie, il faudra d’abord songer à prendre un excellent départ à la mi-journée. Nicolas Troussel (CORUM L’Épargne), distille quelques conseils à prendre en compte «Le plus important, c’est de bien comprendre les fichiers météo, la force et la direction du vent sur le moment et dans les heures à venir. La météo est mise à jour toutes les six heures, il faut donc être au rendez-vous à chaque actualisation pour adapter la stratégie et son prochain placement », explique le navigateur qui poursuit : «La jauge d’énergie, nouvellement apparue, est très intéressante et assez importante. Elle reflète un peu plus ce que je peux vivre à bord de l’IMOCA CORUM L’Épargne en course, avec les contraintes physiques des manœuvres et du sommeil. Il faut donc bien calculer le moment de virer ou de changer de voile et avoir du temps de récupération après », poursuit-il. Son dernier conseil : « prendre du plaisir !»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*