l’ancien entraîneur de Leipzig Domenico Tedesco pressenti pour entraîner la Belgique


Domenico Tedesco. Panoramic.

Italo-Allemand, Domenico Tedesco, libre depuis son départ de Leipzig et la Bundesliga, pourrait succéder à Roberto Martinez à la tête de la Belgique.

L’entraîneur italo-allemand Domenico Tedesco, libre depuis son départ du RB Leipzig en septembre dernier, tiendrait la corde pour succéder à l’Espagnol Roberto Martinez au poste de sélectionneur de la Belgique, selon plusieurs médias locaux lundi.

Le quotidien Het Nieuwsblad affirme que l’ancien coach de Schalke 04 (2017-2019) et du Spartak Moscou (2019-2021), 37 ans, fait figure de favori parmi les candidats retenus par le groupe de travail de la Fédération belge qui doit désigner le futur entraîneur national.

Cette dernière n’a pas fait de commentaires et renvoie à une communication ultérieure, peut-être en fin de semaine selon plusieurs sources.

Avant Leipzig, Tedesco avait pris en charge il y a cinq ans le FC Erzgebirge Aue, parvenant à maintenir in extremis le club en deuxième division allemande. Le technicien a ensuite mené le Schalke 04 vers la Ligue des champions, avant d’être poussé vers la sortie la saison suivante après une défaite 7-0 contre Manchester City.

Après le Spartak Moscou, Tedesco est ensuite retourné en Bundesliga pour guider Leipzig, qui était en milieu de tableau la saison précédente, vers une place en Ligue des champions, une demi-finale en Ligue Europa et une victoire en coupe. Malgré ces bonnes performances, Leipzig l’a limogé en septembre 2022 après un début de championnat manqué.

Polyglotte (il parle allemand, anglais, italien, espagnol et russe), disposant d’un diplôme universitaire en génie industriel, Tedesco n’a pas de passé de joueur professionnel.

La Belgique, éliminée dès le premier tour du Mondial-2022, doit disputer son premier match des qualifications pour l’Euro-2024 le 24 mars prochain en Suède, avant un match amical face à l’Allemagne quatre jours plus tard.

Le nouveau sélectionneur succédera à Roberto Martinez, parti diriger le Portugal, après avoir permis à la Belgique d’atteindre durant trois ans la 1re place du classement Fifa tout en obtenant son meilleur résultat dans un grand tournoi avec la 3e place du Mondial-2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*