3M “n’a rien fait de mal” dans l’affaire des bouchons d’oreilles Combat Arms, déclare le directeur financier


‘[O]Dans Combat Arms, nous ne pensons pas avoir fait quoi que ce soit de mal, ou Aearo n’a rien fait de mal.


— Monish Patolawala, directeur financier de 3M

C’est ce qu’a déclaré le directeur financier de 3M Co., Monish Patolawala, lors de la conférence JP Morgan Industrials à New York, selon une transcription fournie par AlphaSense.

Wall Street semble cependant un peu sceptique, car les actions de la société de produits de consommation, industriels et de santé MMM,
,
qui fabrique des Post-it Notes, des adhésifs de marque Scotch et des masques N95, a chuté de 0,7% pour atteindre un creux de clôture de 10 ans de 102,78 $.

L’analyste de JPMorgan Chase, Stephen Tusa, a déclaré à Patolawala qu’il pensait que l’action reflétait actuellement “des dizaines de milliards de dollars” de risque autour des passifs de Combat Arms.

La société fait face à des litiges liés aux bouchons d’oreilles Combat Arms depuis un an. Les plaignants allèguent que l’utilisation des bouchons d’oreille, que 3M a vendus à l’armée, a entraîné une perte auditive et des acouphènes. 3M a récemment publié des données qui contestaient les allégations.

En juillet 2022, la filiale Aearo Technologies de 3M, qui fabriquait les bouchons d’oreilles et que 3M a acquise en 2008, a volontairement déposé son bilan pour établir une fiducie pour résoudre toutes les réclamations, et 3M a engagé 1 milliard de dollars dans la fiducie. En février, les avocats des plaignants ont demandé le rejet de ce qu’ils ont qualifié de faillite « artificielle ».

L’action 3M a clôturé mercredi à son cours le plus bas depuis février 2013. Elle a chuté de 15,5 % au cours des trois derniers mois, ce qui en fait la pire performance du Dow Jones Industrial Average DJIA,
-0,87%
au cours de cette période.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*