Ben Lloyd-Hughes, star de « Sanditon », dit qu’ils ont travaillé pour rendre le moment de la main de Charlotte et Colbourne « magnifique » et « sexy »

[ad_1]

Sandit L’épisode 2 de la saison 3 met largement l’accent sur Miss Georgiana Lambe (Crystal Clarke) et son combat imminent devant le tribunal, mais le Chef-d’œuvre sur PBS, il est encore temps de rapprocher Charlotte Heywood (Rose Williams) et Alexander Colbourne (Ben Lloyd-Hughes). Alors que les deux anciens amants se retrouvent bloqués par les noces imminentes de Charlotte, le destin les place ensuite ensemble lors d’un concert. Et devine quoi? À un moment donné, leurs mains se touchent tendrement. LEURS MAINS SE TOUCHENT !

Parce que PBS Sandit est une romance Regency guindée et appropriée, cette petite, la moindre des écorchures emballe un coup de poing torride. Il y a quelque chose de sensuel chez deux amants maudits incapables de communiquer leur passion par des mots trouvant un moyen furtif de le faire en public avec une touche physique.

C’est un moment sensationnellement sexy qui Sandit la star Ben Lloyd-Hughes y a beaucoup réfléchi. Il a révélé que même s’il y avait souvent un directeur de l’intimité sur le plateau, il ne se souvenait pas si la production lui avait demandé de chorégraphier ce moment physique particulier pour Charlotte et Colbourne.

« Je pense que celui-là [scene], parce que c’était assez subtil, je pense que nous n’en avions pas », a déclaré Lloyd-Hughes. « Je me souviens que c’était une sorte de tournage nocturne sur le plateau de la promenade et c’était génial d’avoir plusieurs prises pour vraiment comprendre ce qu’était le mouvement. »

« Parce que ça doit être assez subtil pour ne pas jouer la fin de la série. Il doit être suffisamment subtil pour qu’il ne s’agisse que de l’épisode 2. Mais aussi suffisamment magnifique, suffisamment sexy et suffisamment poignant pour capter à la fois l’attention des personnages et celle du public. C’était donc cette ligne fine entre venir trop fort, pour ainsi dire. Trop dur, trop « pokey pokey ». Mais j’ai adoré ça.

L’expérience a en fait renvoyé Lloyd-Hughes à ses années d’école d’art dramatique lorsque les étudiants – les coordonnateurs de la pré-intimité – devaient se romancer les mains les uns des autres.

Colbourne voit Charlotte dans la saison 3 de
Photo : PBS

« À l’école de théâtre où je suis allé, Guildhall, ils faisaient toujours ce projet sur la comédie de restauration et ils faisaient toujours une soirée où les filles et les garçons s’habillaient en tenues de restauration et vous passiez toute la soirée consacrée à la main de votre partenaire », a-t-il dit.

« Et je pense qu’ils ne le font probablement plus. C’était une période de réalisation pré-intimité. Mais vous passiez essentiellement une heure à embrasser une main parce qu’à cette époque, c’était la chose la plus érotique que vous puissiez faire.

Sandit peut se dérouler des siècles après la Restauration, mais Lloyd-Hughes a ressenti une similitude entre la façon dont les deux époques historiques considéraient les mains comme une «sorte de passerelle» permettant aux amoureux de partager leur passion.

«Ce n’était pas une génération, une ère où l’on serrait les gens dans ses bras et où l’on faisait des tapes dans les mains et des démonstrations d’intimité; sorte de faire des promenades », a déclaré Lloyd-Hughes. « C’était donc probablement ce qui se rapprochait le plus d’une histoire d’amour illicite et c’était vraiment excitant à faire. Ouais, j’ai adoré. »

Donc, si Lloyd-Hughes considère que se toucher les mains revient à Colbourne et Charlotte se lancer dans une « histoire d’amour illicite », qu’est-ce que cela signifie pour le fiancé de Charlotte, Ralph (Cai Bridgen) ?

La saison complète de Sandit La saison 3 est maintenant diffusée sur PBS Passport. Nouveaux épisodes de Sandit première sur Chef-d’œuvre sur PBS le dimanche à 9/8c.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*