joueurs réfractaires à Pélissier, été horrible… Furlan se lâche !

[ad_1]

Dans un entretien accordé au site Ma Ligue 2, Jean-Marc Furlan est revenu sur la fin brutale de son aventure à l’AJ Auxerre.

Plus de quatre mois après son départ de l’AJ Auxerre, Jean-Marc Furlan en a encore gros sur la patate. Après un mandat de trois saisons et une montée en Ligue 1, le technicien avait été limogé suite à un geste épidermique lors d’une défaite à Clermont, l’automne dernier. Un scénario amer pour Furlan, qui n’a pas hésité à lâcher ses quatre vérités dans un entretien accordé au site Ma Ligue 2.

Sans se permettre de critiquer Christophe Pélissier, Jean-Marc Furlan s’est lâché : selon lui, certains joueurs actuels du groupe auxerrois n’auraient pas adhéré au discours de son successeur. « J’en connais certains pour qui c’est l’enfer, les joueurs n’en veulent plus. Et maintenant, quand un joueur n’adhère pas… Je le vois à Auxerre : il y en a 4-5 qui n’ont pas adhéré au coach qui est arrivé (ndlr, Christophe Pélissier), ils se sont barrés« . Relancé au sujet de Quentin Bernard, qui a filé à Niort, Furlan a précisé son propos en donnant des noms.

« Je n’arrive plus à regarder Auxerre »

« Gaëtan Charbonnier aussi (parti à Saint-Etienne, ndlr). Même Mathias Autret qui était très joyeux avec moi : l’autre jour un membre du staff m’a téléphoné il m’a dit : « Jean-Marc, Mathias Autret ne dit plus un mot dans le vestiaire » alors que lui, c’était une gueule infernale, pire qu’un Marseillais ! Maintenant, si les joueurs n’adhèrent pas, ils font six ou huit mois et il se barrent et on n’arrive plus à construire un club.« 

L’ancien entraîneur de l’AJA n’hésite pas à pointer du doigt les méthodes de la direction. « Je n’arrive plus à regarder (Auxerre, ndlr). J’ai tourné la page. J’ai des joueurs qui me sollicitent. Gaëtan Charbonnier est venu deux fois me voir, Quentin Bernard, Gauthier Hein, Mathias Autret aussi me sollicitent parce que j’étais proche d’eux. je ne peux plus regarder Auxerre. Hier soir (dimanche) Charbonnier m’a dit « Tiens, j’ai regardé le match d’Auxerre à Lorient. Ils ont gagné (1-0) mais c’est une catastrophe. » Que ce soit Baptiste Malherbe et toute la bande, ils n’ont pas été corrects avec moi, même les actionnaires chinois. Au bout de trois ans, ils auraient pu me convoquer pour me dire très explicitement ce qu’ils me reprochaient. Je n’ai reçu aucune convocation, que des courriers et ils m’ont dit « vous restez chez vous ». (…) Au niveau de la direction ici, tu a l’impression que c’est le niveau Régional… ».

« Francis Graille et Cédric Daury (ndlr, ex-président et directeur sportif de l’AJA ) sont partis, a ajouté Jean-Marc Furlan. Daury calait bien tout ce qui était réunions pour le recrutement et le reste. Tandis que Baptiste Malherbe a pris un mec que les Chinois ont viré trois mois après (Samir Chamma, coordinateur sportif de juin à septembre 2022, ndlr). Moi, j’ai vécu un été horrible. Je me suis engueulé avec eux parce que j’étais pas du tout d’accord sur le recrutement, c’était dramatique. Parce que Baptiste a pris ceux qu’il voulait. Et d’ailleurs c’est lui qui a pris le dernier entraîneur », a-t-il conclu. Des propos qui ne laisseront pas les suiveurs de l’AJA indifférents.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*