le Real Madrid tombe à domicile contre Villarreal

[ad_1]

Vinicius face à Villareal. ISABEL INFANTES / REUTERS

Voie royale pour le FC Barcelone après cette défaite du Real Madrid face à Villareal.

Quatre jours avant la réception de Chelsea en quarts de finale aller de Ligue des champions, le Real Madrid cale aussi: les Merengues ont été punis par un doublé de Samu Chukwueze, s’inclinant 3-2 à Bernabeu contre Villarreal, samedi, pour la 28e journée de Liga.

Alors que les Blues ont été battus 1-0 à Wolverhampton, le Real avait ouvert la marque à la 16e sur un but contre son camp de Pau Torres. Puis Villarreal a égalisé à la 39e grâce à un bijou individuel de Samu Chukwueze, et malgré le but de Vinicius après la pause (48e), le «Sous-marin jaune» a encore réussi à revenir grâce à un but de José Luis Morales (70e) validé par le VAR, avant de repasser devant grâce à un nouveau but magnifique de Chukwueze (80e), d’une frappe brossée.

La «Maison blanche» a repris espoir à la 82e, quand l’arbitre a sifflé un pénalty sur Eduardo Camavinga pour une main d’Aissa Mandi dans la surface… qu’il a finalement révoqué après visionnage vidéo, faisant pousser la grogne au Santiago-Bernabéu.

Avec ce revers, les Madrilènes restent à 12 points du FC Barcelone, qui reçoit Gérone lundi (21h00).

Moins étincelant que lors de ses deux succès précédents, sur la pelouse du Barça mercredi en Coupe du Roi (4-0) et contre Valladolid il y a une semaine (6-0), le Real, accueilli sous les chants «Ia, ia, ia, nos vamos a Sevilla!» («On va à Séville» en espagnol, en référence au lieu de la finale de Coupe du Roi), a été bousculé tout le match.

Ancelotti avait décidé d’opérer cinq changements par rapport au clasico mercredi, avec les titularisations de Tchouaméni, Ceballos, Nacho, Lucas Vazquez et Rüdiger, mais cette équipe remaniée a beaucoup souffert de ses largesses défensives contre un Villarreal pourtant lui aussi privé de nombreux cadres (Capoue, Coquelin, Albiol, Gerard Moreno et Nicolas Jackson).

Samu Chukwueze en a profité pour faire danser Nacho dans la surface et ajuster Thibaut Courtois du gauche sur son premier but, avant de tromper à nouveau le portier belge d’une superbe frappe enroulée en fin de match.

En feu ces dernières semaine, le Nigérian de Villarreal totalise cinq buts et trois passes décisives sur ses sept derniers matches en Liga.

Un succès mérité pour les hommes de Quique Setién, qui n’ont plus perdu depuis près de deux mois en championnat (un nul et cinq victoires depuis leur revers le 18 février à Majorque, 4-2).

En face, le Real n’a pas pu compter sur un Benzema aussi étincelant: après avoir claqué deux triplés en deux matches, le Français est resté muet samedi, remplacé à l’heure de jeu par Fede Valverde.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*