Ne réagissez pas de manière excessive aux démarrages à chaud et à froid de ces joueurs

[ad_1]

Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent.

Une luciole n’est pas une mouche, c’est un scarabée. Une tomate n’est pas un légume, c’est un fruit. Un pygargue à tête blanche n’est pas chauve. LeBron James n’est pas le GOAT, Michael Jordan l’est.

Tout ce que Roto Rage essaie de souligner est ceci: la saison de baseball a un peu plus d’une semaine, et tous les démarrages chauds ou froids que nous avons vus jusqu’à présent ne sont pas comme il semble.

Qui a été le joueur le plus ajouté dans les ligues ESPN cette semaine ? Si vous avez deviné Adam Duvall, 34 ans, un frappeur de carrière .232, vous auriez raison.

Duvall est entré vendredi en tête des majeures pour les points produits (12), les points (huit) et la guerre (0,8) pour les Red Sox. Il s’est classé deuxième pour les circuits (trois), l’OPS (1,577) et le pourcentage de slugging (1,042), a terminé quatrième en moyenne au bâton (.458) et neuvième en pourcentage de base (.536).

C’est un début brûlant pour Duvall, mais croire que le vétéran est soudainement un frappeur de 0,458 ou qu’il maintiendra son taux de retrait de 14,3% est à peu près aussi probable que John Ritter et Don Knotts reviennent d’entre les morts pour un redémarrage de « Three’s Company ». .

Duvall a terminé une saison avec une moyenne au bâton supérieure à 0,249 une fois dans sa carrière, et c’est à ce moment-là qu’il a atteint 0,267 pour les Braves en 2019 … quand il a disputé 41 matchs. Il a jamais avait un taux de retrait inférieur à 25,8%, il est donc difficile de croire qu’il ne commencera pas à sentir plus à un moment donné. L’autre chiffre qui ressort est celui-ci : .533. C’est le BABIP insoutenablement élevé de Duvall, ce qui indique que la chance a été de son côté au cours de la première semaine et plus de la saison.

Adam Duvall, un frappeur en carrière de .233, connaît un bon début de saison.
Photo AP/Carlos Osorio

Duvall offre-t-il une valeur de fantaisie future ? Oui, surtout dans le département de l’énergie. Fenway Park convient parfaitement à ses circuits lourds et imposants, et cela ne fait pas de mal non plus qu’il continue à avoir un temps de jeu régulier tout en frappant au milieu de la formation de Boston.

La clé avec Duvall est de tempérer vos attentes. Nous avons vu quel genre de joueur le All-Star 2016 peut être, et ce n’est pas un frappeur .458 qui mène la ligue dans plusieurs catégories.

Un regard sur quelques autres démarrages à chaud et à froid :

Vinnie Pasquantino de Kansas City a connu un démarrage lent, avec une fiche de 3 en 21 (0,143) sans circuit, deux points produits et un OPS de 0,470 lors de ses sept premiers matchs. Ce n’est pas le début que les managers fantastiques espéraient, mais il est tôt, et son BABIP .176 est une bonne indication que les choses iront dans son sens.

Soyez juste patient. Rappelez-vous, après avoir frappé .191 avec deux circuits, trois points produits, 11 retraits au bâton et un .612 OPS au cours de ses 18 premiers matchs l’an dernier, Pasquantino a frappé .328 avec huit circuits, 23 points produits, un taux de marche de 23-26 et .904 OPS au cours de ses 54 prochains matchs.


Vinnie Pasquantino a frappé seulement 3 en 21 (.143) sans circuit, deux points produits et un .470 OPS lors de ses sept premiers matchs.
Vinnie Pasquantino a frappé seulement 3 en 21 (.143) sans circuit, deux points produits et un .470 OPS lors de ses sept premiers matchs.
Getty Images

Comme Duvall, le joueur de troisième but de Toronto, Matt Chapman, n’est pas un frappeur de .481 et ne sera pas retiré dans seulement 17,2 % de ses présences au bâton cette année (sa marque en carrière est de 26,9 %). Son .591 BABIP indique qu’il va se calmer, mais il y a beaucoup à aimer chez le joueur de 29 ans. Sa vitesse de sortie moyenne s’est classée troisième dans les majors, son taux de coups durs s’est classé sixième et son taux d’apparition de barils par assiette était quatrième. Il est également en train de nettoyer pour une formation chargée des Blue Jays, il devrait donc y avoir un bon terrain d’entente qu’il peut trouver et enfin revenir à sa forme All-Star 2019.

Brian Anderson de Milwaukee a été le troisième joueur le plus ajouté dans les ligues ESPN cette semaine, puisqu’il a frappé .500 avec trois circuits, 10 points produits, sept points et un .1621 OPS au cours de ses six premiers matchs. Son .545 BABIP indique que tout cela n’est qu’un mirage, alors courez avec sa séquence chaude aussi longtemps que cela dure.

Josh Bell de Cleveland a été le quatrième joueur de premier but le plus abandonné dans les ligues ESPN cette semaine après avoir atteint 0,091 avec un RBI, un OPS de 0,367 et un taux de retrait au bâton de 24,1% au cours de ses six premiers matchs. Il est trop tôt pour paniquer car il s’acclimate à une nouvelle équipe et à un nouvel environnement. Son .125 BABIP est une bonne indication que les choses vont s’améliorer.


Josh Bell de Cleveland a été le quatrième joueur de premier but le plus abandonné cette semaine dans les ligues ESPN.
Josh Bell de Cleveland a été le quatrième joueur de premier but le plus abandonné cette semaine dans les ligues ESPN.
PA

Ne paniquez pas avec Bobby Witt Jr. de Kansas City. Vous l’avez repêché avec un choix élevé pour une raison. Frapper .154 en sept matchs n’est pas ce que vous voulez voir, mais le joueur de 22 ans frappe fort la balle, et son .150 BABIP indique beaucoup de malchance. Le même conseil peut être donné au jeune de Baltimore, Gunnar Henderson : Soyez patient.

Grands succès

Jorge Mateo SS, Orioles

Entré vendredi à égalité pour les deuxièmes bases les plus volées (quatre) dans les majeures tout en frappant 0,313 avec deux circuits, cinq points produits, six points et un OPS de 1,109.

Jésus Luzardo SP, Marlins

A retiré 31,3% des frappeurs qu’il a affrontés lors de ses deux premiers départs et a un taux de swing-strike de 17,4%. Il possède une MPM de 0,71 et un WHIP de 0,93, et ses adversaires frappent 0,163 contre lui.


Le lanceur partant des Marlins de Miami, Jesus Luzardo (44 ans), lance contre les Twins du Minnesota lors de la première manche à LoanDepot Park.
Luzardo possède une MPM de 0,71 en tant que lanceur partant pour les Marlins cette saison.
Jim Rassol-USA TODAY Sports

Bryan Reynolds OF, Pirates

Menant les majors dans les circuits entrant dans le week-end, et était de 10 en 24 (0,417) avec sept points produits, six points et un OPS de 1,444 au cours de ses six premiers matchs.

Pablo Lopez SP, Jumeaux

Possède une MPM de 0,73, un taux de retrait au bâton de 36,4% et un taux de frappe oscillante de 16,8% lors de ses deux premiers départs. Les adversaires frappent .128 contre lui.

Grandes bouffées

Zac Gallen SP, D’backs

A eu la quatrième pire MPM (7,59) après ses deux premiers départs, tout en retirant 8,44 sur neuf et en marchant 3,38 sur neuf. Il a accordé 1,69 circuits sur neuf et ses adversaires frappent 0,289 contre lui.

Max Muncy 2B/3B, Dodgers

Après avoir atteint 0,196 en 2022, il était 3 en 23 (0,130) avec un circuit, un point produit, 12 retraits au bâton et un 0,520 OPS au cours de ses six premiers matchs.


Max Muncy des Dodgers de Los Angeles regarde son ballon au sol lors de la troisième manche d'un match de baseball contre les Diamondbacks de l'Arizona, le jeudi 6 avril 2023, à Phoenix.
La moyenne au bâton de Max Muncy a chuté au début de la saison.
Photo AP/Ross D. Franklin

Miles Mikolas SP, cardinaux

Malgré ses 11,57 K/9 et 0,96 BB/9, il possède une MPM de 9,64 et ses adversaires sont à 0,404 contre lui lors de ses deux premiers départs.

Nick Castellanos OF, Phillies

Avait le pire taux de retraits au bâton (48%) dans les majors au début du week-end et atteignait 0,182 sans circuit et un OPS de 0,598.

Vérifier les balançoires

  • Non seulement Myles Straw des Guardians est entré dans le week-end à égalité avec Gleyber Torres pour la tête de la ligue dans les bases volées (cinq), mais il atteignait 0,364 avec six points, un taux de marche de 20% et un pourcentage de 0,517 sur la base.
  • En deux départs, Lance Lynn a accordé les 10 points mérités les plus mauvais de la ligue en 10 manches (9,00 ERA) pour les White Sox. Il marche 6,30 par neuf manches et ses adversaires frappent .300 contre lui.
  • Jarred Kelenic a eu un printemps incroyable (.353, 4 HR, 10 RBI, 1.095 OPS), mais il était 3 pour 15 (.200) sans circuits, RBI ou courses, et un .517 OPS au cours de ses cinq premiers matchs pour les marins. D’autres statistiques de printemps à l’épreuve ne signifient rien.
  • Après avoir été 3 en 4 avec trois circuits, huit points produits et trois points le 1er avril, Trayce Thompson des Dodgers a été 0 sur 8 avec quatre retraits au bâton et un OPS de 0,111 au cours de ses quatre prochains matchs.
  • Jonathan India est sur un départ rapide pour les Reds, donnant peut-être de l’espoir aux managers fantastiques. Il a été 7 en 18 (0,389) avec un circuit, deux points produits, sept points marqués, une base volée et un OPS de 1,167 au cours de ses cinq premiers matchs. Il avait un taux de marche de 13,6 % et un taux de grève de 9,1 %. Son .400 BABIP indique une chance précoce, mais c’est toujours un bon signe des choses à venir pour le joueur de deuxième but.

Nom de l’équipe de la semaine

Betts, Bass et Yoan

Soumis par Steve Babyak

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*