Les imprimantes HP devraient voir les écolabels EPEAT révoqués, selon les demandes des groupes commerciaux

[ad_1]

Les imprimantes HP ont reçu de nombreuses critiques dans le passé et récemment pour des mises à jour de micrologiciels invasives qui finissent par empêcher les clients d’utiliser de l’encre avec leurs imprimantes. HP encourage également les clients d’imprimantes à s’inscrire à HP+, un programme qui comprend un essai gratuit d’abonnement à l’encre et un micrologiciel inamovible qui permet à HP de briquer l’encre quand bon lui semble.

Malgré cela, HP commercialise des dizaines de ses imprimantes avec Dynamic Security et la fonctionnalité HP+ en option comme étant dans le registre EPEAT (Electronic Product Environmental Assessment Tool), ce qui suggère que ces imprimantes sont construites avec l’environnement à l’esprit et, plus spécifiquement, ne pas bloquer les cartouches d’encre tierces. Considérant que les imprimantes Dynamic Security et HP+ font exactement cela, l’International Imaging Technology Council (IITC) souhaite que le General Electronics Council (GEC), qui est en charge du registre EPEAT, révoque au moins 101 modèles d’imprimantes HP du registre EPEAT, ce qui HP a « tourné en dérision ».

Avant d’aborder la plainte de l’IITC envoyée le 22 mai à Katherine Larocque, directrice principale de GEC, notons les enjeux évidents de l’IITC dans cette affaire. L’association commerciale à but non lucratif a été fondée en 2000 et affirme qu’elle représente “les remanufactureurs de cartouches de toner et à jet d’encre, les fournisseurs de composants et les collecteurs de cartouches en Amérique du Nord”. Ainsi, ses membres risquent de perdre beaucoup d’argent à cause de tactiques telles que la sécurité dynamique. L’IITC a déjà déposé une plainte auprès du GEC à propos de HP en 2019 pour un micrologiciel bloquant l’encre non HP, mais il ne semble pas y avoir de résultats notables.

Le groupe est biaisé sur ce sujet, mais sa plainte reflète encore de nombreux problèmes et préoccupations que les consommateurs et les recours collectifs ont détaillés concernant la position exclusive des imprimantes HP sur l’encre. Vous pouvez trouver la plainte complète ici.

“Mises à jour du firmware Killer”

Pour qu’une imprimante fasse partie du registre EPEAT, elle est censée se conformer aux critères de catégorie d’équipement d’imagerie EPEAT, qui sont basés sur la norme IEEE 1680.2-2012 pour l’évaluation environnementale des équipements d’imagerie (PDF). L’IITC est suspendu à la section 4.9.2.1, qui exige que les produits enregistrés n’empêchent pas l’utilisation de cartouches et de contenants non fabriqués par des fabricants et que les fournisseurs fournissent une documentation montrant que l’appareil n’est pas « conçu pour empêcher l’utilisation de une cartouche non fabriquée ou un contenant non fabriqué.”

Eh bien, comme l’IITC et les consommateurs qui ont trouvé leur mi-impression encrée vous le diront, cela ressemble énormément à ce que HP fait avec ses imprimantes Dynamic Security.

En approfondissant, la plainte de l’IITC affirme que “au cours des 8 dernières semaines seulement, HP a publié 4 mises à jour de micrologiciels qui tuent ciblant des dizaines d’imprimantes à jet d’encre enregistrées à l’EPEAT”.

“Au moins une de ces mises à jour récentes ciblait spécifiquement un seul producteur de cartouches remanufacturées sans avoir d’impact sur les cartouches tierces non remanufacturées utilisant des puces non HP fonctionnellement identiques”, indique la plainte.

Le groupe commercial a également affirmé qu’au moins 26 “mises à jour de micrologiciels tueuses” se sont produites sur des imprimantes laser HP enregistrées à l’EPEAT depuis octobre 2020.

La plainte fait valoir que le message d’erreur que les utilisateurs voient : “Les cartouches indiquées ont été bloquées par le micrologiciel de l’imprimante car elles contiennent des puces non HP. Cette imprimante est conçue pour fonctionner uniquement avec des cartouches neuves ou réutilisées dotées d’une puce HP neuve ou réutilisée. . Remplacez les cartouches indiquées pour continuer l’impression” – aller à l’encontre des exigences EPEAT, pourtant HP commercialise des dizaines d’imprimantes Dynamic Security avec écolabels EPEAT.

Jeu de mots

La plainte de l’IITC met en évidence de nombreux endroits où HP revendique l’enregistrement EPEAT tout en contredisant apparemment les termes du registre.

Par exemple, il a partagé une documentation EPEAT (PDF) indiquant que “les imprimantes HP ne sont pas conçues pour empêcher l’utilisation de cartouches et de conteneurs non fabriqués”. Pendant ce temps, le site Web de HP sur la sécurité dynamique indique que “les imprimantes équipées de la sécurité dynamique sont destinées fonctionner uniquement avec des cartouches dotées de puces ou de circuits électroniques HP neufs ou réutilisés. Les imprimantes utilisent les mesures de sécurité dynamiques pour bloquer les cartouches utilisant des puces non HP ou des circuits électroniques modifiés ou non HP.”

“Peut-être est-ce la position de HP que 4.9.2.1 lui permet de bloquer toute cartouche non-fabricant qui n’utilise pas de puce HP. Indépendamment du fait que HP invoque des “problèmes de sécurité” ou une autre excuse, 4.9.2.1 n’offre pas une telle marge de manœuvre. le libellé du 4.9.2.1 est sans équivoque et sans réserve », indique la plainte de l’IITC.

Les imprimantes Dynamic Security reçoivent des mises à jour périodiques du micrologiciel qui, selon HP, “peuvent améliorer, améliorer ou étendre les fonctionnalités et les fonctionnalités de l’imprimante, protéger contre les menaces de sécurité et servir à d’autres fins”, mais également “bloquer les cartouches utilisant une puce non HP ou modifiée ou non- Les circuits HP fonctionnent dans l’imprimante, y compris les cartouches qui fonctionnent aujourd’hui.” Parfois, ces cartouches sont pleines à plus de 90 %, selon l’IITC, qui ne voit pas d’où vient la “sécurité” dans “Dynamic Security” :

La vérité est que Dynamic Security n’a rien à voir avec la sécurité et tout à voir avec les consommateurs frustrants qui choisissent des cartouches non HP dans le but d’améliorer les ventes de cartouches HP authentiques.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*