Mastercard lance sa première carte de crédit pour les consommateurs malvoyants

[ad_1]

Mastercard Inc. lancera sa première carte de crédit américaine pour les consommateurs malvoyants, en partenariat avec Citizens Financial Group.

CFG Citoyen,
-2.98%
La nouvelle carte de crédit de client privé comportera une encoche carrée sur le côté de la carte destinée à signifier aux clients aveugles et malvoyants que la carte est une carte de crédit, a annoncé mercredi la société. À terme, Citizens a l’intention de déployer les cartes accessibles dans son portefeuille plus large, y compris les cartes de débit, qui comporteront des encoches rondes, et les cartes prépayées, qui auront des encoches triangulaires.

Linda Kirkpatrick, titulaire d’une maîtrise de Mastercard,
-1,85%
La présidente nord-américaine, a déclaré qu’elle s’attend à ce que la carte aide les 12 millions de personnes aux États-Unis qui sont aveugles ou malvoyantes.

« C’est quelque chose auquel vous ne pensez pas nécessairement lorsque vous n’êtes pas malvoyant, mais cela ouvre beaucoup de potentiel pour ceux qui se trouvent dans ce scénario », a-t-elle déclaré à Crumpe, car les encoches permettront aux consommateurs de faire la distinction entre leurs cartes.

Mastercard a commencé à travailler sur la technologie Touch Card en 2019, et bien qu’elle ait réalisé quelques programmes limités à l’échelle internationale, la carte Citizens marque la première fois qu’elle met en œuvre une norme cohérente à l’échelle mondiale.

Tous les titulaires de carte du nouveau produit Citizens recevront des cartes avec l’encoche désignée, pas seulement les clients aveugles ou malvoyants.

Voir aussi : Mastercard étend ses relations avec les citoyens dans le cadre d’un accord exclusif

Brendan Coughlin, responsable des services bancaires aux particuliers chez Citizens, a déclaré lors d’une présentation aux médias que Citizens avait lancé le déploiement de la Touch Card avec sa Private Client World Elite Mastercard simplement parce que la carte était nouvelle sur le marché.

« Il n’y avait pas de raison stratégique dramatique pour laquelle le client privé contre le client non privé contre la carte de débit », a-t-il déclaré. « L’idée est d’entrer dans l’ensemble du portefeuille et il se trouve que c’était le premier produit sur lequel nous innovions autrement. »

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*