«J’espère progresser encore et faire des merveilles», plante Grousset, champion du monde du 100m papillon

[ad_1]

Pourtant inexpérimenté dans la discipline, Maxime Grousset s’est imposé sur le 100m papillon et rêve maintenant de titre olympique lors des Jeux de Paris.

Maxime Grousset, vainqueur samedi du 100 m papillon aux Mondiaux de natation de Fukuoka (Japon), savoure son premier titre planétaire à un an des Jeux de Paris : «Je réalise mes rêves petit à petit et j’espère réaliser mon plus grand rêve dans un an», dit-il.

Vous aviez très peu d’expérience sur cette épreuve. Comment avez-vous appréhendé cette finale?

«C’est la première fois que je nage un 100m papillon dans un championnat international. J’y suis allé sans a priori, je me suis fait confiance, je me sentais fort donc j’y suis allé à fond. Au niveau de la forme, je me sentais déjà bien hier (vendredi). J’avais des séquelles du 100m nage libre qui m’avait fait très mal. Mais aujourd’hui (samedi), je me suis réveillé avec le smile, je me suis dit : C’est ma journée, je le sens bien!»

Pouvez-vous nous raconter votre course?

«Je savais que j’allais partir devant. Je fais une touche pas terrible aux 50m mais malgré ça j’arrive à faire un gros retournement et une bonne deuxième coulée et je garde ma vitesse. Les cinq derniers mètres, c’était vraiment dur parce que je sens (mes adversaires), je vois qu’on est juste à côté, qu’ils reviennent fort sur moi. Donc à ce moment-là je me suis vraiment dit: allez, pousse, glisse, pousse, glisse! Je ne pensais qu’à ça. À la fin, le dernier mouvement je suis resté le plus tendu possible pour avoir le moins de résistance possible et au final je vois le petit plot N.1, j’étais trop content.»

Certes, les favoris Kristof Milak et Caeleb Dressel étaient absents, mais votre temps (50 sec 14) est très encourageant à un an des Jeux de Paris…

«Ils n’étaient pas là, c’est sûr que ça m’a laissé une porte un peu plus ouverte. S’ils sont là (à l’avenir), je ferai tout pour les battre et on verra bien. J’espère progresser encore sur 100 m papillon et faire des merveilles

Qu’entendez-vous par là?

«Bah gagner aux Jeux olympiques! Je l’ai toujours dit. Je réalise mes rêves petit à petit et j’espère réaliser mon plus grand rêve dans un an.»

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*