«Vingegaard?Je n’imaginais pas un écart pareil»


ENTRETIEN – Le directeur du Tour dresse le premier bilan d’une édition qui vivra son arrivée dimanche à Paris.

Moûtiers, ce jeudi, à midi. Après 48 heures qui ont changé la face du Tour, Christian Prudhomme, le directeur de l’épreuve, a pris le temps de revenir sur les questions et la suspicion qui sont brutalement tombées sur les épaules de Jonas Vingegaard, le maillot jaune, marquant une rupture dans le feuilleton d’un Tour qui réalise des très bonnes audiences et rassemble une foule considérable sur les routes depuis le 1er juillet.

LE FIGARO. – La performance de Jonas Vingegaard dans le contre-la-montre vous a-t-elle mis mal à l’aise?

Christian PRUDHOMME. – Mal à l’aise, je ne dirai pas cela mais elle m’a surpris par l’écart. Sans aucun doute. C’était un contre-la-montre avec des écarts saisissants, je n’imaginais pas un écart pareil. C’est le combat à un très, très haut niveau. Et à un moment, Vingegaard met l’uppercut au menton qui fait que Pogacar tombe. Le KO total. Je ne sais pas si c’était une défaillance mercredi de Pogacar, il était sur une courbe descendante. D’ailleurs un certain nombre…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*