«les leaders, on les a déjà», Marc Madiot justifie le recrutement de la Groupama-FDJ

[ad_1]

La Groupama-FDJ a enfin lancé son mercato en officialisant l’arrivée de trois coureurs. Si sur le papier les noms ne sont pas familiers, Marc Madiot le manager de l’équipe a expliqué ses choix qui correspondent à la stratégie de l’équipe depuis de nombreuses années.

Le mercato a aussi ouvert ses portes dans le monde du cyclisme depuis le 1er août, si les premiers transferts se sont déjà officialisés dans les plus grosses écuries, la Groupama-FDJ a tardé à enregistrer ses premières recrues. Après quelques départs dont celui de son sprinteur légendaire Arnaud Démare vers la formation bretonne Arkéa-Samsic, l’équipe de Marc Madiot était dans l’attente de renforts. Ce mardi, trois coureurs ont été officialisés : le grimpeur tricolore de la Cofidis Rémy Rochas, le spécialiste du cyclo-cross Clément Russo (Arkéa-Samsic) et l’ex champion de Norvège Sven Erik Bystrom (Intermarché-Circus-Wanty). Les trois rejoignent la Groupama-FDJ pour les deux prochaines saisons (2024-2025) et devraient être destinés à des rôles d’équipiers pour épauler chacun ans leur domaine les jeunes leaders de l’équipe.

Dans un entretien publié sur le site de son équipe, Marc Madiot s’est expliqué sur son mercato : «Pour être très simple, ce sont des coureurs solides et réguliers pour tenir un rôle d’équipiers auprès de nos leaders au plus haut niveau, dans différents registres, pour les Classiques et les Grands Tours notamment.»
Comme à son habitude, Madiot va faire confiance à ses jeunes talents pour la saison à venir, une strattégie payante qu’il avait déjà mis en place avec le duo Arnaud Démare/ Thibaut Pinot à l’époque ou encore David Gaudu/ Valentin Madouas plus récemment. Avec la montée en puissance de Leny Martinez et Romain Grégoire, le manager de 64 ans veux les épauler pour les prochaines années. «Le but est de continuer de croire en ce qu’on a commencé à mettre en place cette année, avec des leaders confirmés qui restent et la montée en puissance des jeunes qui viennent d’arriver : Lenny Martinez, Romain Grégoire, Sam Watson, Paul Penhoët et les autres. Nous n’avions ni la vocation, ni l’objectif d’aller chercher d’autres leaders. Les leaders, on les a déjà !» a conclu l’ancien coureur.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*