Garcia surclassée en demi-finale à Guadalajara

[ad_1]

La Française s’est inclinée aux portes de la finale du tournoi mexicain vendredi, face à la Grecque Maria Sakkari qui retrouvera Caroline Dolehide en finale.

La Grecque Maria Sakkari et l’Américaine Caroline Dolehide se sont qualifiées vendredi pour la finale du tournoi de tennis WTA 1000 de Guadalajara, au Mexique, en battant respectivement la Française Caroline Garcia et l’Américaine Sofia Kenin en demi-finales.

Sakkari, 9e mondiale et tête de série N.2, n’a pas rencontré de difficulté pour éliminer Garcia en deux sets (6-3, 6-0) et 1h11 de jeu.

Sans avoir concédé le moindre set depuis le début du tournoi, Sakkari accède pour la deuxième fois à la finale de Guadalajara, qu’elle avait perdue l’an dernier face à l’Américaine Jessica Pegula. Ce sera son premier match contre Dolehide, 111e mondiale.

Une victoire serait pour la Grecque le point culminant d’une saison en dents de scie, marquée notamment par une élimination au premier tour de l’US Open.

«J’ai dit dès le premier jour que je sentais que c’était LA semaine», a déclaré Sakkari, qui tentera samedi de remporter son premier titre depuis l’Open du Maroc en 2019. «C’est ici que j’allais surmonter beaucoup d’obstacles et d’émotions difficiles».

«Je ne veux pas revenir sur l’US Open parce que c’est du passé, mais je suis tellement heureuse d’être de retour en finale, je n’aurais pas pu demander mieux», a poursuivi Sakkari.

La Grecque n’a commis que trois fautes directes dans le premier set et a pris le contrôle de la partie en faisant le break pour mener 3-1.

Elle a breaké Garcia pour ouvrir le deuxième set dans un jeu où la Française menait 40-15, puis a repoussé trois balles de break pour porter son avance à 4-0.

«Mon objectif aujourd’hui était de sourire, d’apprécier, de venir ici et de m’amuser. Car ce sont des émotions que je n’ai pas ressenties depuis longtemps», a affirmé Sakkari.

«Je vais avoir le même objectif demain», a-t-elle promis.

Dolehide en outsider

La Française, 11e mondiale et tête de série N.3, a quant à elle perdu l’occasion de remporter le 12e titre de sa carrière.

Dans l’autre demi-finale, Caroline Dolehide avait auparavant défait l’ancienne championne de l’Open d’Australie Sofia Kenin (N.53 mondiale) en deux sets (7-5, 6-3) et 1h25 de jeu.

Menée 4-2 dans la première manche, Dolehide s’est ressaisie et a remporté trois jeux d’affilée avant de s’adjuger le set. Même scénario dans la deuxième manche où, menée 3-1, elle a gagné cinq jeux consécutifs et sauvé cinq balles de break avant de l’emporter sur sa première balle de match.

Caroline Dolehide, 25 ans, est la troisième finaliste non classée parmi les têtes de série d’un tournoi WTA 1000 cette année, après Karolina Muchova à Cincinnati et Barbora Krejcikova à Dubaï. Elle est aussi la deuxième finaliste d’un tournoi WTA 1000 à ne pas faire partie du top 100 mondial depuis l’introduction du format en 2009.

«J’ai l’impression que c’est la plus grande victoire de ma carrière. Je suis très fière de moi et de mon équipe. Mais le travail n’est pas terminé et j’ai hâte d’être demain, car je n’ai jamais participé à une finale aussi importante», a déclaré Dolehide.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*