faible niveau, scores nuls et vierges, pas de stars… Voyage au bout de l’ennui

[ad_1]

Avec 15% d’occurrence, le 0-0 est le score le plus fréquent cette saison en Ligue 1. Du jamais vu depuis la saison 1991-1992. CHRISTOPHE SIMON / AFP

HUMEUR – Les rencontres sans saveur se succèdent cette saison dans le championnat de France. Pas la meilleure des publicités pour la LFP qui espère un milliard d’euros pour les droits TV.

Violences, homophobie, racisme… Le football français a de sérieux problèmes à régler autour des terrains, en témoignent les nombreux incidents qui ont émaillé les rencontres de Ligue 1 depuis le début de la saison. Mais cela ne doit pas nous priver d’étudier ce qu’il se passe sur le pré. Et force est de constater que le niveau de jeu proposé par les dix-huit équipes du championnat est assez affligeant.

La semaine dernière, la 11e journée avait été la moins prolifique depuis décembre 2015. Treize buts en neuf matches. Un triste spectacle, à peine rehaussé par les nouvelles performances du week-end. Un fade Montpellier-Nice (0-0) en ouverture vendredi, lors duquel les Aiglons ont appliqué la même recette que depuis le début de saison : de la maîtrise, de la solidité, mais peu d’opportunités concrètes de faire trembler les filets.

Partout en Europe, des scores fleuves, du suspense, des remontées spectaculaires, des buts, des buts et encore des buts. À des années-lumière de notre championnat national, morne plaine.

Rebelote samedi soir avec un nouveau 0 à 0 entre Le Havre et Monaco. Rien d’étonnant lorsque les deux équipes jouent à cinq derrière. À la fin de cette rencontre…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Black Friday

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*