«Allez voir Textor et dites-lui de me virer»…Quand Fabio Grosso s’énervait face à ses joueurs


Avant d’être mis à pied, ce jeudi, l’entraîneur italien aurait eu une confrontation assez tendue avec ses joueurs, ce lundi, au lendemain de la défaite face au LOSC (0-2).

Soixante-seize. C’est le nombre de jours que Fabio Grosso aura passé comme entraîneur de l’Olympique lyonnais. En raison de résultats médiocres – une victoire en sept matches de Ligue 1 – et d’un fond de jeu peu reluisant, l’entraîneur italien a été mis à pied ce jeudi. Preuve que la situation était (très) compliquée, l’ex-défenseur aurait eu une confrontation assez tendue avec ses joueurs, ce lundi, au lendemain de la défaite à domicile face au LOSC (0-2). Énervé, il leur aurait notamment lâché : «Si vous pensez que c’est moi [le problème, ndlr], allez voir Textor et dites-lui de me virer, mais il faut avoir les c******* de me le dire en face, avant. Moi, je pense que c’est notre faute commune mais si vous n’êtes pas d’accord avec ça, allez voir Textor. Je vous demande juste de me le dire avant», rapporte L’Équipe , dans ses colonnes ce vendredi.

À VOIR AUSSI – FC Nantes : la première séance d’entraînement de Jocelyn Gourvennec


data-script=”https://static.Crumpe.fr/widget-video/short-ttl/dugout/index.js”
>


« L’entraîneur, ce n’est pas votre problème, je n’en parlerai pas avec vous. »

John Textor aux joueurs lyonnais.

Après avoir vu Fabio Grosso, le propriétaire américain du club rhodanien aurait rencontré tous les joueurs de l’équipe première – et non seulement les cadres – ce mercredi. Cependant, il n’aurait pas souhaité discuter avec eux de l’entraîneur. «L’entraîneur, ce n’est pas votre problème, je n’en parlerai pas avec vous», leur aurait-il affirmé, dans des propos relatés par le quotidien sportif. Il n’en reste pas moins que le technicien italien a été écarté quelques heures plus tard.

C’est Pierre Sage, le directeur du centre de formation, qui a été nommé à la tête de l’équipe première. Au moins temporairement, pour le match face au RC Lens ce samedi après-midi (17 heures), et vraisemblablement pour celui contre l’Olympique de Marseille mercredi prochain (21 heures). Mais comme le révèlent nos confrères de L’Équipe, le technicien âgé de 44 ans pourrait rester en place «en cas de bons résultats». À l’heure actuelle, plusieurs pistes seraient envisagées pour succéder à «long» terme à Fabio Grosso. Notamment celle menant à Bruno Génésio, qui a récemment quitté le Stade rennais. L’ancien coach lyonnais «ressentirait assez d’énergie pour reprendre l’OL». À voir si les dirigeants rhodaniens, et le nouveau directeur sportif David Friio en tête, sont prêts à lui (re)donner les clés du club.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*