la légende Chris Evert annonce une récidive de son cancer des ovaires


Chris Evert doit une nouvelle fois combattre la maladie. Chryslene Caillaud / Panoramic / Chryslene Caillaud / Panoramic

L’Américaine a entamé un nouveau traitement pour combattre une récidive.

La légende du tennis féminin, l’Américaine Chris Evert, qui a remporté dix-huit titres du Grand Chelem en simple, a été diagnostiquée d’une récidive de son cancer des ovaires et suit un traitement, a-t-elle annoncé vendredi dans un communiqué.

Bien qu’il s’agisse d’un diagnostic que je n’ai jamais voulu entendre, je me sens une fois de plus chanceuse qu’il ait été détecté à temps«, a déclaré Evert dans un communiqué publié par son employeur, la chaîne ESPN, également partagé sur la plateforme de médias sociaux X.

«Sur la base d’une tomographie par émission de positons, j’ai subi une nouvelle intervention chirurgicale robotisée la semaine dernière. Les médecins ont trouvé des cellules cancéreuses dans la même région pelvienne. Toutes les cellules ont été enlevées et j’ai commencé un nouveau cycle de chimiothérapie», explique le texte.

Evert, 68 ans, a déclaré en janvier 2022 qu’on lui avait diagnostiqué un cancer des ovaires. Sa soeur cadette, Jeanne Evert Dubin, est décédée de la même maladie en février 2020 à l’âge de 62 ans.

Evert a indiqué qu’en conséquence elle se retirait de son travail de commentatrice pour ESPN et qu’elle ne pourrait pas rejoindre ses collègues à Melbourne pour l’Open d’Australie le mois prochain.Elle a toutefois précisé qu’elle serait «prête pour le reste des tournois du Grand Chelem cette saison».

Evert a été une figure dominante du tennis féminin dans les années 1970 et 1980, remportant 157 titres WTA en simple et atteignant au moins les demi-finales dans 52 des 56 tournois du Grand Chelem auxquels elle a participé.

Son revers à deux mains et sa précision depuis la ligne de fond de court ont influencé des générations de joueuses.

Sa rivalité avec Martina Navratilova, qui s’est étendue de 1973 à 1988, notamment lors de 14 finales de Grand Chelem, est l’une des plus importantes de l’histoire du sport.

Depuis qu’elle a pris sa retraite, Evert a travaillé comme commentatrice à la télévision et a également été le mentor de jeunes joueuses talentueuses.

La native de Fort Lauderdale en Floride, qui a découvert grâce à un test génétique qu’elle était exposée à un risque de cancer, assure que la détection précoce est essentielle.

«J’encourage tout le monde à connaître ses antécédents familiaux et prendre soin de soi», a souligné l’Américaine.«Le dépistage précoce sauve des vies. En cette période de fêtes, soyez reconnaissants d’être en bonne santé».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*