Les actions de Fisker rebondissent à un niveau record alors que les réductions de production libèrent des liquidités


Les actions de Fisker Inc. ont rebondi vendredi après que le constructeur de véhicules électriques a annoncé sa décision de réduire la production de décembre pour libérer plus de 300 millions de dollars de liquidités.

La société FSR,
-11,24%
a déclaré qu’il s’attend désormais à une production d’un peu plus de 10 000 véhicules en 2023, contre des prévisions fournies à la mi-novembre de 13 000 à 17 000 véhicules.

“Fisker a pris la décision stratégique de réduire la production de décembre afin de donner la priorité aux liquidités afin de débloquer plus de 300 millions de dollars de fonds de roulement, ce qui crée une flexibilité commerciale supplémentaire”, a déclaré le fabricant de véhicules électriques dans un communiqué.

Le titre a bondi de 7 % en pré-ouverture du marché, après avoir clôturé jeudi à un plus bas record de 1,58 $. Le titre avait plongé de 64,9 % en novembre, soit la plus forte baisse mensuelle depuis son début de cotation en octobre 2020 suite à la fusion avec une société d’acquisition ad hoc.

La faiblesse du titre en novembre a été mise en évidence par le rapport pessimiste de Fisker pour le troisième trimestre, qui faisait état d’une perte plus importante que prévu et d’un chiffre d’affaires bien inférieur aux prévisions.

“Nous n’avons peut-être pas atteint nos prévisions initiales, mais compte tenu des conditions actuelles du marché et des sentiments négatifs concernant les ventes de véhicules électriques, je dirais que nous nous en sortons plutôt bien, alors que nous continuons à accélérer les ventes et les livraisons”, a déclaré vendredi le directeur général Henrik Fisker.

Après avoir livré 1 097 véhicules au troisième trimestre, la société a déclaré avoir livré plus de 1 200 véhicules en octobre et, à la mi-novembre, était en bonne voie pour livrer plus de véhicules en novembre qu’en octobre.

Par ailleurs, la société a également fourni une « mise à jour commerciale » vendredi. Fisker a déclaré avoir mis en œuvre une nouvelle stratégie en matière de livraisons, car elle a surmonté les « obstacles logistiques », prévoit commencer à marquer les livraisons au Canada la semaine prochaine, lance une offre de location en 2024 et est en discussions avancées avec plusieurs constructeurs automobiles concernant des partenariats stratégiques.

Le titre a plongé de 73,5% au cours des trois derniers mois jusqu’à jeudi, tandis que l’ETF Global X Autonomous & Electric Vehicles DRIV,
-0,43%
a perdu 7,9% et le S&P 500 SPX,
+0,38%
a gagné 1,2%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*