Les actions de Panbela Therapeutics s'envolent grâce aux nouvelles positives de la FDA sur le traitement du cancer de l'enfant


Les actions de Panbela Therapeutics Inc. ont de nouveau grimpé en flèche mardi, à la suite de nouvelles positives de la Food and Drug Administration des États-Unis concernant un traitement contre le cancer chez les enfants.

La société biopharmaceutique PBLA,
+53,36%
a déclaré lundi que la FDA avait approuvé la demande de nouveau médicament de l'US WorldMeds pour l'utilisation de l'éflornithine comme traitement pour les patients à haut risque atteints de neuroblastome – un cancer rare provenant de cellules nerveuses immatures qui contribue à près de 15 % des décès par cancer pédiatrique.

Panbela avait vendu certains de ses actifs dans son programme de neuroblastome pédiatrique à base d'éflornithine à l'américain WorldMeds en juillet, dans le cadre d'un accord qui autorise Panbela à payer une fois les étapes liées au développement, à l'approbation et à la vente franchies.

« Cette approbation est une condition préalable à des paiements d'étape de développement considérables pour Panbela alors que l'US WorldMeds poursuit ses efforts pour commercialiser l'éflornithine », a déclaré Jennifer Simpson, directrice générale de Panbela.

L'action de Panbela a grimpé de 60,4 % mardi à midi, après avoir grimpé de 121 % lundi, pour marquer un gain de 254 % sur deux jours.

Le volume des échanges a explosé pour atteindre un record de 146,9 millions d'actions lundi et s'élevait à 74,1 millions d'actions mardi vers midi, contre une moyenne sur une journée complète d'environ 5,2 millions d'actions.

« Cette approbation met en évidence le rôle que les polyamines peuvent jouer dans le traitement du cancer alors que nous attendons avec impatience les données de nos programmes en cours sur le cancer métastatique du pancréas, le cancer colorectal, le cancer du poumon non à petites cellules et le cancer de la prostate, ainsi que l'avancement des programmes précliniques dans myélome ovarien et multiple », a déclaré Simpson.

Panbela publie des avertissements de « continuité d'exploitation » depuis des années

Pourtant, avant le grand rallye boursier de deux jours, les choses n'étaient pas aussi roses pour l'entreprise.

Les documents trimestriels et annuels de Panbela contiennent depuis des années des mentions indiquant qu'il existait des « doutes substantiels » quant à la capacité de l'entreprise à poursuivre ses activités.

La société a mis en œuvre deux regroupements d'actions cette année – 1 pour 40 en janvier et 1 pour 30 en juin – qui ont effectivement multiplié le cours de l'action par 1 200, dans le but de rétablir la conformité avec l'exigence d'offre minimale de cotation du Nasdaq. de 1 $. Et pourtant, le titre a clôturé vendredi à un plus bas record de 45,7 cents.

A la clôture de vendredi, le titre avait perdu 99,5% depuis le début de l'année.

Malgré le rallye de type « mème » du titre cette semaine, les intérêts à découvert ou les paris baissiers contre le titre sont dérisoires en comparaison de ceux des actions « mèmes » d'origine.

Sur la base des dernières données boursières, les intérêts à découvert sur les actions de Panbela représentaient 0,86 % du flottant public, soit le nombre d'actions disponibles à la négociation par le public. En comparaison, l'intérêt à court terme pour l'action GME de GameStop Corp.,
-1,34%
représentait 23,88 % de son flottant, tandis que sa participation à découvert dans les actions d'AMC Entertainment Holdings Inc. AMC,
+0,37%
représentait 11,4% de son flottant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*