Paige VanZant raconte avoir refusé l'offre de re-signer avec l'UFC, défiant les conseils et rejoignant OnlyFans

[ad_1]

Paige VanZant a signé avec l'UFC lorsqu'elle était adolescente, mais après neuf combats et plus de six ans de promotion, elle savait qu'elle était prête à passer à autre chose.

Au cours de l’année pandémique en 2020, VanZant a été réservée pour un combat à l’UFC 251, qui a servi de dernier combat de son contrat. Elle a finalement perdu par soumission face à Amanda Ribas, mais elle restait un produit que l'UFC voulait conserver sur la liste.

Après avoir atteint l'agence libre, VanZant a reçu une offre de retour à l'UFC, et la décision facile aurait été de signer l'accord pour rester dans la plus grande promotion de MMA au monde. Au lieu de cela, elle avait l’impression que c’était le bon moment pour faire autre chose.

« Ma re-signature avec l'UFC aurait été un choix sûr, mais je n'étais tout simplement plus content », a déclaré VanZant à MMA Fighting. « Ce n’est pas de la mauvaise volonté envers l’UFC, mais je savais juste que j’avais besoin d’autre chose. J'avais besoin d'un changement. J'ai signé avec l'UFC quand j'avais 19 ans. J'ai eu mon premier combat quand j'avais 20 ans. J'ai besoin de quelque chose de différent. J'ai besoin de raviver ma passion.

« Avec le recul, j’étais en quelque sorte décidé que j’étais prêt à quitter l’UFC. Alors, quand je suis devenu agent libre et qu’ils sont venus avec leur offre de me signer à nouveau, j’étais déjà parti. Cette partie de ma vie est close et j'étais prêt pour le prochain chapitre, et je ne savais pas ce que ce serait.

VanZant a immédiatement commencé à présenter des offres, mais elle a choqué le monde en signant un accord pour rejoindre la liste du BKFC. À l’époque, les combats à mains nues n’étaient légaux que dans une poignée d’États, et le sport se battait toujours pour gagner la reconnaissance du grand public.

Le contrat avec BKFC n’était pas seulement une question d’argent, même si cela n’a certainement pas fait de mal. Pourtant, VanZant voulait un autre type de défi, et à mains nues lui a donné cette opportunité.

« En faisant la transition vers BKFC, je suis vraiment heureux de l'avoir fait », a déclaré VanZant. «Je suis tellement content de la décision.

« Mon passage au BKFC n'a pas été une réussite uniquement pour les victoires, je me sens accompli. J'ai fait 10 rounds avec des gens vraiment très durs, des filles vraiment coriaces qui faisaient de la boxe à mains nues. Quiconque se lance dans la boxe à mains nues doit recevoir une salve d’applaudissements. C'est un tout autre animal. C'est violent et brutal, et c'est différent.

Son passage à BKFC s'est produit simultanément au lancement par VanZant de son propre site Web avant de finalement rejoindre OnlyFans. Cette décision s’est avérée très payante ; elle a révélé plus tard qu’elle avait gagné plus d’argent en une journée grâce à OnlyFans qu’elle n’en avait fait pendant toute sa carrière à l’UFC.

Cependant, tout le monde n’était pas d’accord avec cette décision.

« Je l'avais déjà en tête comme si j'aime mon corps, j'aime être sexy, c'est une grande partie de qui je suis, dois-je faire ça ? » VanZant a déclaré. « J'ai eu d'anciens managers qui disaient : 'Non, non, non, vous devez rester à l'écart, vous perdrez tous vos sponsors et personne ne voudra jamais travailler avec vous.' »

VanZant a fini par se séparer de son ancienne équipe de direction et par signer avec une nouvelle représentation. Cette fois-ci, elle a obtenu une réponse très différente en présentant son idée.

« J'ai signé avec First Round Management, Malki Kawa, et je lui en ai parlé, et il m'a dit : « Si tu es à l'aise avec ça, bon sang oui ! C'est sur vous, mais si vous êtes d'accord, vous allez le tuer' », a déclaré VanZant. « Il a simplement découvert un état d’esprit commercial que peu de gens étaient capables de voir.

«Je l'ai lancé juste avant mon premier combat au BKFC. Je suis dans la voiture sur le chemin du retour de la conférence de presse à mon hôtel, et je me suis connecté, et cela n'était en direct que depuis une heure et je voyais le nombre d'abonnés augmenter, et je pense que j'avais 52 000 abonnés à la fois. indiquer. Je le montrais à mon mari et je me disais : « Oh ma parole ! Ce moment en revenant [to the hotel], j'étais bien sûr extrêmement excité de me battre, mais j'avais l'impression que nos vies venaient de changer pour toujours. Je me disais : « Ça va, ça va marcher. Tous les risques en valent la peine. Si je ne travaille plus jamais avec un autre sponsor, tout ira bien.

Depuis le lancement de sa page OnlyFans, VanZant a bénéficié du genre de liberté financière que les combats ne lui ont jamais offert. Il n’y a absolument aucun regret quant à la décision qu’elle a prise il y a trois ans, car désormais, elle ne peut plus compter que sur elle-même pour gagner de l’argent.

« Je n'ai pas de sponsors – je n'en ai pas besoin », a déclaré VanZant. « Je travaille à bâtir ma propre entreprise, à me promouvoir et pas seulement à bâtir d'autres personnes. Je ne me réveille pas et dois faire avancer un programme pour quelqu'un, vendre quelque chose pour une entreprise ou l'aider à se développer. Je me construis simplement moi-même, je partage des choses qui me passionnent et je partage des choses qui sont absolument vraies. Personne ne me paie pour dire ce que je dis. Tout vient directement de la source.

En ce qui concerne les combats, VanZant a précédemment déclaré qu'elle prévoyait absolument de retourner au BKFC pour au moins un combat supplémentaire, mais il n'y a pas de calendrier quand cela pourrait se produire.

Les mains nues restent son objectif, mais malgré l'UFC dans son rétroviseur, VanZant envisage de se lancer dans un autre combat de MMA à l'avenir. Mais elle ne souhaite travailler qu’avec une seule promotion.

« Je peux faire un travail de commentateur avec la PFL – travailler avec la PFL, la façon dont ils traitent leurs athlètes, c'est absolument incroyable, et cela m'a tellement ouvert l'esprit et mes options pour pouvoir faire à peu près tout ce que je veux. à », a déclaré VanZant.

« Si je devais refaire du MMA, ce serait certainement avec la PFL. J'aime la façon dont ils traitent tout le monde. Leur organisation est incroyable. J'ai adoré faire du travail de commentaire pour eux et travailler dans les coulisses, simplement parce que j'aime être devant la caméra, donc je m'amuse avec ça. Mais je crois pour le moment, juste dans mon esprit, que si je devais faire du MMA, ce serait avec le PFL.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*