Fournier, des retrouvailles à oublier

[ad_1]

Pour son retour à New York, lundi soir avec Detroit, où il avait été tradé au début du mois, Evan Fournier a eu droit à un accueil très particulier du public du Madison Square Garden, qui a hué le Français. Pour ne rien arranger, l’ancien joueur des Knicks s’est incliné avec les Pistons (113-111) sur un panier qui aurait dû être annulé par les arbitres. C’est d’ailleurs ce qu’ils ont admis ensuite.

Evan Fournier se souviendra longtemps de son retour à New York. Vingt jours après avoir enfin été libéré de sa situation de banni de la rotation de Tom Thibodeau chez les Knicks avec ce transfert à Detroit aux allures de renaissance annoncée, l’ex-arrière français de la franchise new yorkaise a retrouvé le Madison Square Garden. Le vice-capitaine des Bleus resté pratiquement un an sans jouer (il avait eu droit à trois apparitions en tout et pour tout) du côté de Big Apple ne devait pas s’attendre à pareil accueil.

Lui qui avait eu droit à une ovation à chacune de ses entrées en jeu il y a quelques semaines encore alors qu’il appartenait encore aux Knicks a en effet reçu cette fois un accueil des plus hostiles par ce même public du Madison. A chaque fois qu’il a touché le ballon, Fournier, déjà conspué lors de la présentation des équipes, a ainsi été sifflé par ses ex-fans. Et ces derniers se sont encore davantage régalés à… se lever et à ovationner très chambreurs l’ancien joueur de la maison lorsque celui-ci a reçu une faute technique pour une intervention illicite sur Jalen Brunson.

Fournier battu sur un panier qui aurait dû être refusé !

L’intéressé n’a d’ailleurs pu contenir un sourire de dépit au cours de cette soirée qui lui a permis d’ajouter vingt minutes de plus à son compteur, sans pour autant parvenir à les exploiter réellement (7 points à 3 sur 5 aux tirs, dont 1 sur 3 à trois points, 1 passe, 2 interceptions). Plus qu’individuellement, c’est surtout collectivement que « Fourmizz » conservera un goût amer de ses retrouvailles avec la légendaire salle new yorkaise.

Les Pistons, qui présentent toujours le plus mauvais bilan en NBA à l’heure actuelle, ont en effet été tout près de l’emporter. Pire encore : cette 49eme défaite de la saison, Detroit et son Frenchy, certes moins brillant que lors de ses dernières sorties, l’ont concédée sur un panier qui aurait dû être refusé pour une faute de Donte DiVincenzo sur Ausar Thompson. Les arbitres ont d’ailleurs reconnu leur erreur, mais une fois le match terminé. Difficile à digérer pour l’ancien joueur d’Orlando et son entraîneur Monty Williams, qui n’avait toujours pas décoléré par la suite en conférence de presse. « Il y en a marre ! C’est la pire erreur d’arbitrage de la saison ! » Décidément, New York ne réussit pas à Fournier.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*