Guardiola victime d’une balle perdue après Porto-Arsenal


Alors que Mikel Arteta et Sergio Conceição s’écharpent après la victoire de Porto face à Arsenal, mercredi soir, Pep Guardiola se retrouve entre deux feux.

Mikel Arteta n’a pas caché sa frustration après la défaite d’Arsenal face à Porto (1-0), ce mercredi en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Le coach des Gunners a fustigé le style de jeu défensif des Portugais et le nombre élevé de fautes sifflées.

Lire aussi – OM : Longoria, c’est terminé

« Nous sommes habitués à jouer contre des blocs défensifs, » a déclaré Arteta. « La meilleure chose à propos de notre équipe était l’attitude. Nous voulions jouer. Face à un bloc si bas et une équipe qui n’a aucune intention de jouer, c’est ce que nous devons faire. »

L’Espagnol a également critiqué l’arbitrage, estimant que les nombreux coups de sifflet ont perturbé le rythme du match. « Ils cassent le rythme tout le temps, il y a eu 35 ou 37 fautes dans le match. Nous ne pouvions pas toucher leurs joueurs, car tout était sifflé. Nous allons apprendre de cela, mieux nous préparer et gagner le match retour. »

« La possession, c’est marquer des buts »

Des déclarations qui n’ont pas manqué de faire réagir Sergio Conceição, le manager de Porto. Il a exprimé son point de vue sur la philosophie de jeu d’Arteta, une vision également partagée par Pep Guardiola, l’entraîneur de Manchester City.

« Ils voulaient jouer, nous voulions gagner, a lancé le Portugais devant les journalistes. Il vient d’une école qui favorise la possession, comme Guardiola, qui pense que l’essence du jeu est cette possession. La possession, l’important c’est ce qu’on en fait. La possession, c’est marquer des buts et ne rien concéder devant sa propre cage. Et nous avons été l’équipe la plus dangereuse. »

Le match retour à l’Emirates Stadium s’annonce électrique. Arsenal devra impérativement marquer au moins deux buts pour espérer se qualifier pour les quarts de finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*