«Il y a des jours où tu n’as pas toute l’énergie du monde (…) je comprends Jürgen Klopp» confie Will Still


Will Still, entraîneur de Reims.
Federico Pestellini / Federico Pestellini / Panoramic

À l’occasion d’un reportage suivant sa vie d’entraîneur réalisé par la LFP, Will Still (Reims) a évoqué toutes les facettes de son métier, dont celle de la fatigue.

Intitulé «Will Still on fire», le documentaire produit par la Ligue française de Football professionnel, avait pour objectif de suivre le jeune coach sur un week-end de match, à travers un dispositif mesurant sa fréquence cardiaque. Le Belge n’a pas la langue dans sa poche et comme à son habitude, il s’est lâché, en évoquant notamment le sujet de la fatigue dans son métier.

«Il y a des jours où tu n’as pas toute l’énergie du monde, et tu n’as pas tout ce qu’il faudrait apporter, mais tu es obligé. Parce que tu n’as pas le choix, et que ça va avoir un impact direct sur tout le monde. Les joueurs mais aussi le staff, les intendants, les gens qui travaillent au club, les mecs de la comm’. Tout le monde te regarde parce que c’est toi le coach, quoi. C’est bizarre que Jürgen Klopp ait décidé de prendre sa ’retraite’ hier (26 janvier 2024). En disant qu’il n’avait plus d’énergie, moi je le comprends et je n’ai que 31 ans en plus. Mais il y a des jours où … (soupire).»

Tout au long de la vidéo, il complétera en rajoutant, qu’il est conscient de la chance qu’il a d’exercer ce métier, et d’être gracieusement payé pour le faire. Comme d’habitude, Will Still n’a pas fait de langue de bois.



data-script=”https://static.Crumpe.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js”
>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*