le champion olympique Vincent Gérard signe à Istres

[ad_1]

Vincent Gérard.
Federico Pestellini / Federico Pestellini / Panoramic

Le Français gardien des bleus médaillé d’or aux JO de Tokyo rejoint Istres et la deuxième division.

Gardien de l’équipe de France de handball sacré aux JO de Tokyo, Vincent Gérard , sans club à cinq mois de ceux de Paris-2024, s’est engagé avec Istres en deuxième division du championnat de France, a annoncé mercredi le club des Bouches-du-Rhône.

«Après avoir joué au Istres Provence Handball de 2008 à 2010, l’international français Vincent Gérard, fait son retour en Provence», indique l’équipe quatrième de Proligue dans un communiqué diffusé sur son site internet.

Absent du sacre européen des Bleus pour cause de convalescence après une pubalgie, Gérard, 37 ans, avait résilié son contrat la semaine précédente avec le club allemand de Kiel, place forte de Ligue des champions, qui ne comptait plus sur lui.

«Pour moi l’important c’est de jouer, explique l’intéressé au quotidien L’Equipe. Aucun gardien ne s’est blessé, et c’est très bien, donc aucune porte ne s’est ouverte. Je remercie Istres qui s’est démené, on a tous fait des efforts.»

Le gardien aux 150 sélections en équipe de France vise les Jeux olympiques de Paris-2024, son ultime défi, puisqu’il a annoncé prendre sa retraite à l’issue de la saison.

«Ce n’est pas la Ligue des champions, on est bien d’accord, mais ce seront des matches à enjeu», juge encore Vincent Gérard à propos de ces prochaines semaines en deuxième division. «Derrière, il y a le temps de prendre la mesure du niveau international. Ça fait dix ans que je suis en équipe de France, j’ai aussi un peu d’expérience. Les critères peuvent être réunis.»

Reste à savoir si ces cinq mois en Proligue convaincront le sélectionneur Guillaume Gille de le retenir. Malgré l’éclosion de Samir Bellahcene à l’Euro, le patron des Bleus semblait toujours compter sur Vincent Gérard lors du tournoi, l’appelant le «taulier».

«Forcément qu’on est concerné quand il s’agit de la situation en club de quelqu’un d’aussi important pour le groupe France. Oui, je suis préoccupé», avait commenté «Gino» Gille. «On ne peut pas être insensible aux difficultés rencontrées en club quand il s’agit d’un Vincent Gérard.»

 »
data-script= »https://static.Crumpe.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js »
>

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*