Les Spurs y étaient presque


Ce jeudi soir, dans le cadre de la saison régulière de NBA, les San Antonio Spurs se sont finalement inclinés sur le parquet des Sacramento Kings (127-122). Les Dallas Mavericks ont battu les Phoenix Suns (123-113), grâce à Luka Doncic (41 points).

Les Sacramento Kings, huitièmes du classement de la conférence Ouest, ont enchaîné une deuxième victoire de rang, contre les San Antonio Spurs, derniers et qui enregistrent un deuxième revers d’affilée (127-122). Pourtant, les visiteurs ont semblé tout proche de l’emporter et ont même mené à quelques minutes de la fin de cette rencontre (118-120). Avant finalement d’encaisser un 9-2 final. Le Français Victor Wembanyama a répondu présent, avec un double-double à la clé et des statistiques personnelles de 19 points, 13 rebonds et 4 passes décisives. Mais cela n’a donc pas suffi, face notamment à l’Américain Devin Vassell, meilleur marqueur de cette rencontre (32 points, 1 rebond, 7 passes).

Les Dallas Mavericks, septièmes du classement de la conférence Ouest, ont enchaîné une septième victoire de rang, contre les Phoenix Suns du Français Théo Maledon, sixièmes et qui rechutent (123-113). Les locaux se sont appuyés sur leur star slovène Luka Doncic, auteur d’une nouvelle incroyable prestation, avec 41 points, 9 rebonds et 11 passes.

Les Indiana Pacers, sixièmes du classement de la conférence Est, ont enchaîné un deuxième succès d’affilée, contre les Detroit Pistons, derniers et qui en sont à quatre défaites de rang (129-115). Grâce à leur meneur Tyrese Haliburton, qui confirme son retour après sa blessure aux ischio-jambiers. L’Américain termine meilleur marqueur des siens, avec un double-double à la clé et des statistiques personnelles de 25 points, 2 rebonds et 13 passes décisives. En face, l’Américain Cade Cunningham a terminé meilleur marqueur de cette rencontre, avec 30 points, 5 rebonds et 8 passes décisives. Mais cela n’a pas suffi, tout comme les 10 points et 4 rebonds du Français Evan Fournier.

Jokic porte Denver

Les Denver Nuggets, tenants du titre et quatrièmes du classement de la conférence Ouest, ont renoué avec le succès, contre les Washington Wizards, quatorzièmes à l’Est et qui en sont à neuf défaites d’affilée (130-110). Le Serbe Nikola Jokic a, encore une fois, brillé, avec un triple-double à la clé (21 points, 19 rebonds, 15 passes décisives). En face, c’est l’Américain Kyle Kuzma qui termine pourtant meilleur marqueur de cette rencontre mais également en double-double, avec des statistiques de 31 points, 12 rebonds et 3 passes. Cela n’a donc pas suffi, alors que le Français Bilal Coulibaly finit, quant à lui, avec 4 points, 1 rebond et 2 passes décisives.

Les New York Knicks, quatrièmes du classement de la conférence Est, ont renoué avec le succès, après quatre défaites d’affilée, sur le parquet des Philadelphia 76ers, cinquièmes et qui enchaînent une deuxième défaite de rang (96-110). Les visiteurs se sont notamment appuyés sur leur Croate Bojan Bogdanovic, en forme, notamment à trois-points, et qui termine deuxième meilleur marqueur de cette rencontre, avec des statistiques de 22 points et 2 rebonds. En face, c’est Tyrese Maxey qui termine meilleur marqueur de cette rencontre (35 points, 6 rebonds, 5 passes décisives). Cela n’a donc pas suffi, alors que le Français Nicolas Batum a compilé 3 rebonds et 1 passe décisive.

L’Oklahoma City Thunder, deuxième du classement de la conférence Ouest, a enregistré une troisième victoire consécutive, contre les Los Angeles Clippers, troisièmes et qui rechutent (129-107). La différence s’est surtout faite lors du troisième et avant-dernier quart-temps, lorsque OKC s’est emparé définitivement des commandes de cette rencontre. Sous l’impulsion, notamment, du Canadien Shai Gilgeous-Alexander, qui termine meilleur marqueur de ce match, avec des statistiques personnelles de 31 points, 4 rebonds et 8 passes décisives. En face, l’Américain Kawhi Leonard, malgré ses 20 points, 3 rebonds et 2 passes décisives, n’a pas suffi. Chez les locaux, Olivier Sarr a participé à cette rencontre, mais il termine avec 1 rebond.

Curry terrasse les Lakers

Les Boston Celtics, leaders du classement de la conférence Est, ont enchaîné un septième succès de rang, sur le parquet des Chicago Bulls, neuvièmes et qui en sont à deux défaites d’affilée (112-129). Les visiteurs ont été portés par leur Américain Derrick White, meilleur marqueur de cette rencontre (28 points, 3 rebonds, 5 passes). L’Orlando Magic, septième du classement de la conférence Est, a enchaîné une deuxième victoire de rang, sur le parquet des Cleveland Cavaliers, deuxièmes, privés de Donovan Mitchell et qui rechutent (109-116).

Sous la houlette, notamment, de son Allemand Moe Wagner, qui terminer meilleur marqueur de cette rencontre, avec 22 points et 7 rebonds. Les New Orleans Pelicans, cinquièmes du classement de la conférence Ouest, ont enchaîné un cinquième succès d’affilée, contre les Houston Rockets, douzièmes et qui en sont à deux défaites de rang (127-105). Grâce notamment à leur Américain CJ McCollum, qui termine meilleur marqueur de cette rencontre, avec 28 points, 6 rebonds et 6 passes.

Les Golden State Warriors, dixièmes du classement de la conférence Ouest, ont enchaîné une deuxième victoire de rang, contre les Los Angeles Lakers, neuvièmes et qui rechutent (128-110). Les locaux se sont surtout appuyés sur leur Américain Stephen Curry, qui termine meilleur marqueur de cette rencontre, avec 32 points, 1 rebond et 8 passes.

Les Charlotte Hornets, treizièmes du classement de la conférence Est, ont enchaîné une quatrième victoire consécutive, sur le parquet du Utah Jazz, onzième à l’Ouest et qui en est à cinq défaites d’affilée (107-115). Les visiteurs se sont appuyés sur Miles Bridges (26 points, 14 rebonds, 4 passes décisives) et Grant Williams (24 points, 2 passes). Enfin, les Toronto Raptors, douzièmes du classement de la conférence Est, ont renoué avec le succès, contre les Brooklyn Nets, onzièmes et qui enchaînent un troisième revers consécutif, après le licenciement de leur coach Jacque Vaughn (121-93). Les visiteurs ont coulé, que ce soit offensivement comme défensivement. Toronto en a profité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*