Revue de Final Fantasy 7 Rebirth sur Crumpe

Final Fantasy 7 Rebirth est un jeu sur la lutte entre le destin et la liberté, mais aussi sur l'équilibre délicat entre la paternité et l'action. Grâce à des systèmes de jeu qui encouragent l’exploration, Rebirth permet aux joueurs de découvrir le monde qui les entoure et de tracer leur chemin à travers celui-ci. Et à travers son histoire, il présente un récit captivant sur l’impact destructeur de l’exploitation des ressources naturelles, ainsi que sur les causes humaines et les conséquences de l’environnementalisme radical. Mais c'est une histoire qui, en fin de compte, est définie et destinée à se terminer de manière très spécifique, pour le meilleur ou pour le pire. L'équilibre entre des idéologies contrastées est rarement parfait, et cela est évident dans Final Fantasy 7 Rebirth, un jeu qui est gratifiant pour les dizaines d'heures qu'il donne à l'agence, mais qui est frustrant dans les quelques heures qui composent l'avenir de la série.

Heureusement, ce que Final Fantasy Rebirth réussit à éclipser ce qu'il tâtonne. Il s'agit d'une expérience de jeu superbement conçue qui insuffle un sentiment de liberté tout en rendant l'exploration enrichissante de manière significative. Un gameplay raffiné qui fait de la synergie des personnages un point central insuffle une nouvelle vie aux combats fluides et satisfaisants, tout en renforçant les thèmes sous-jacents de l'histoire. En tant que jeu qui a la tâche peu enviable d’être à la hauteur de l’un des héritages les plus forts du médium, il s’agit d’un deuxième chapitre digne d’intérêt. La question de savoir si Square Enix pourra tout rassembler dans la troisième et dernière partie fera l'objet de nombreuses discussions à partir de maintenant. Tout comme à Destiny's Crossroads à la fin de Remake, un avenir inconnu nous attend à nouveau et tout est encore possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*