Thomas Tuchel «ne pense pas être le seul problème» au Bayern, mais assume sa «responsabilité»

[ad_1]

L’entraîneur munichois s’est exprimé sur la situation actuelle au sein du club bavarois et sur son futur départ, l’été prochain.

«Je ne pense pas être le seul problème, mais je suis en responsabilité et je l’assume avec cette décision», a estimé vendredi Thomas Tuchel, qui cessera d’entraîner le Bayern à la fin de la saison, d’un commun accord avec le club bavarois.

Après une série de trois défaites de suite à Leverkusen (3-0), à Rome contre la Lazio (1-0) et à Bochum (3-2), Thomas Tuchel et les dirigeants du Bayern ont annoncé mercredi avancer au 30 juin 2024 la fin du contrat du technicien bavarois, un an avant la date initialement prévue.

«Si ce n’était la faute que d’une seule personne, et dans ce cas celle de l’entraîneur, vous auriez quelqu’un d’autre assis en face de vous en conférence de presse aujourd’hui», a lancé Thomas Tuchel, à la veille de recevoir le RB Leipzig en championnat samedi (18h30).

«Je ne pense pas être le seul problème, mais je suis en responsabilité et je l’assume avec cette décision», a-t-il assuré. «Les responsables du club connaissent mon analyse, elle est très autocritique. Ils la connaissent, mais ce n’est définitivement pas une analyse pour le public», a ajouté le vainqueur de la Ligue des champions avec Chelsea en 2021.

«Il y a de la clarté, et la clarté apporte de la liberté. Espérons aussi pour l’équipe. La liberté, c’est toujours quelque chose de bon, tant pour s’entraîner que pour jouer», a estimé Tuchel.

«Vous pouvez être sûr que je ne suis pas satisfait de la façon dont on joue», même lorsque le Bayern gagnait, a indiqué le Bavarois.

«Il y a maintenant une nouvelle situation pour moi, mon staff et l’équipe. Elle est clarifiée et j’espère qu’elle va nous apporter de la liberté. En tous cas pour l’entraîneur, dans les décisions et la façon dont on agit. Et pour l’équipe, elle peut se sentir plus libre», a ajouté l’entraîneur du Bayern.

Les Munichois sont encore engagés cette saison sur deux tableaux. En Ligue des champions, ils devront renverser la tendance le 5 mars contre la Lazio. En Bundesliga, ils comptent huit points de retard sur le Bayer Leverkusen, leader toujours invaincu en 2023/24 (28 victoires, quatre matches nuls).

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*