«Une pluie de millions», Mbappé devrait garder 80% de ses droits à l’image au Real Madrid



data-script=”https://static.Crumpe.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js”
>

Selon les médias espagnols, l’attaquant français a négocié de conserver la majeure partie de ses droits à l’image dans le contrat qui le liera au club madrilène. De quoi participer à sa rémunération (très) élevée.

Bien que certain, le départ de Kylian Mbappé du PSG n’a pas encore été officialisé par le club, pas plus que la signature d’un contrat avec le Real Madrid. Mais en coulisses, les négociations avancent entre le joueur et les Merengue. Les médias espagnols, dont El Chiringuito et AS, expliquent ce jeudi que la question des droits à l’image est la dernière à faire obstacle pour entériner la venue de l’attaquant en Espagne. Un sujet central.

Nos confrères avancent que contrairement à la tradition au sein du Real Madrid de partager les droits à l’image à 50-50 entre le club et le joueur, Kylian Mbappé pourrait conserver 80% des siens et laisser seulement 20% à sa nouvelle équipe. Un vrai enjeu financier, «une pluie de millions» même selon AS. Le magazine Forbes estime que le capitaine des Bleus génère environ 20 millions d’euros par an en publicité. Le chiffre pourrait augmenter après son arrivée en Espagne.

Dans les pas de Cristiano Ronaldo

Cet effort consenti par le club sur les droits à l’image contribue à renflouer la rémunération de leur nouvel attaquant, dont le salaire, indexé sur une grille interne, ne dépasserait pas les 15 millions d’euros nets annuels. À cela s’ajoute une prime à la signature élevée (un montant de 100 à 150 millions d’euros est évoqué) ainsi que d’autres avantages et clauses diverses. Le Français ne serait pas le premier joueur madrilène à «briser» la règle des 50-50 de répartition des droits à l’image instaurée par le président Florentino Pérez. Le quintuple Ballon d’Or Cristiano Ronaldo, à son arrivée à Madrid en 2009, en aurait également conservé la majeure partie.

La question des droits à l’image est scrutée de longue date par le clan Mbappé. En septembre 2022, il avait fait évoluer la Fédération française de football en obtenant une refonte de la convention liant les internationaux à la Fédération concernant le sponsoring et l’exploitation de leur image. Mbappé rechignait à servir les intérêts de certains partenaires des Bleus comme Coca-Cola, la chaîne KFC ou le site de paris Betclic. Il avait obtenu gain de cause en sélection.

Au PSG, la star avait piqué une colère en avril 2023 après la diffusion d’une vidéo de promotion pour la campagne d’abonnements. «Je ne suis pas en accord avec cette vidéo publiée. Voilà pourquoi je me bats pour les droits sur l’image individuelle. Le PSG est un grand club et une grande famille mais il n’est surtout pas le Kylian Saint-Germain», avait-il écrit sur les réseaux sociaux. La vidéo avait été suspendue par le club. L’arrivée de Kylian Mbappé au Real Madrid n’est pas encore officielle, mais tout se met en place. Si les deux parties trouvent un accord rapide sur les droits à l’image, et elles le trouveront, la venue du capitaine des Bleus sera effective. Avant une officialisation d’ici la fin de saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*