All 7 Jean-Pierre Jeunet Movies, Ranked


Jean-Pierre Jeunet est sans aucun doute un cinéaste singulier ; qu'il s'agisse des visuels époustouflants de ses films charmants et décalés – qui sont tous deux des marques de fabrique qui leur permettent d'être instantanément reconnus – ou des personnages décalés mais parfois identifiables qu'ils mettent en scène, le travail du réalisateur se démarque sans aucun doute du lot. L'utilisation par Jeunet du réalisme magique, par exemple, est l'une des caractéristiques les plus déterminantes de son œuvre.

VIDÉO Crumpe DU JOUR

DÉFILEZ POUR CONTINUER AVEC LE CONTENU

Le réalisateur autodidacte a jusqu’à présent réalisé quelques projets intéressants, dont beaucoup brouillent souvent la frontière entre la vie réelle et le fantastique. Tandis que la bien-aimée Amélie est certainement le film de Jeunet le plus connu (il a fait l'objet d'une large diffusion dans le monde entier), de nombreux autres longs métrages du cinéaste français méritent l'attention des spectateurs. Ci-dessous, nous classons les 7 films de Jean-Pierre Jeunet du pire au meilleurdepuis Extraterrestre : Résurrection à épicerie fine.

7 “Alien : Résurrection” (1997)

Avec : Sigourney Weaver, Winona Ryder, Dominique Pinon

Image via films IFC

Certains seront peut-être surpris d'apprendre que l'esprit derrière ce projet original Amélie a en fait réalisé le quatrième volet du Extraterrestre la franchise. Extraterrestre : Résurrection est fixé deux ans après le décès de Sigourney Weaverle personnage emblématique d'Ellen Ripley, qui s'est sacrifiée pour le bien de l'humanité. Le film voit un puissant clone hybride humain/extraterrestre de Ripley aider un équipage de pirates de l'espace à empêcher les extraterrestres d'atteindre la Terre.

Avec Weaver, Winona ryderet Dominique Pinon, ce film de Jeunet est l'un des volets les plus faibles (et les moins effrayants) de la saga. Malgré la solide tentative du cinéaste visionnaire, Résurrectionle scénario de Joss Whedon Il manque ce qui rend les premiers versements géniaux et donne lieu à un film moins agréable à la fois pour les fans de la franchise et pour le grand public. Cela ne veut pas dire que le film de Jean-Pierre Jeunet est terrible, mais il a certainement été un peu décevant.

Regarder sur Hulu

6 «Le jeune et prodigieux TS Spivet» (2013)

Avec : Helena Bonham Carter, Judy Davis, Callum Keith Rennie

Kyle Catlett dans le gros plan du jeune et prodigieux TS Spivet.
Image via Gaumont

Adapté d'un roman de Larsen mûr, Le jeune et prodigieux TS Spivet suit un brillant enfant scientifique de dix ans, joué par Kyle Catlettqui vit dans un ranch avec son père cowboy (Callum Keith Rennie) et mère scientifique (l'emblématique Helena Bonham Carter) dans le Montana. Il s'enfuit ensuite dans un train de marchandises pour recevoir une récompense du Smithsonian Institute.

Ce drame d'aventure PG captivant du cinéaste créatif est décalé et charmant, comme prévu, et divertit certainement le public tout au long. Bien qu'il ne soit pas le meilleur du groupe en ce qui concerne les films de Jeunet, Le jeune et prodigieux TS Spivet est indéniablement agréable et même émouvant, envoyant des messages importants sur les prodiges, la culpabilité, le chagrin et la perte tout en dévoilant une histoire triste mais tendre de passage à l'âge adulte. De plus, c'est le choix idéal pour ceux qui aiment les films sur des enfants super intelligents, car il se classe parmi les meilleurs du genre.

Regarder sur Tubi

5 “Micmacs” (2009)

Starring: Dany Boon, André Dussollier, Nicolas Marié

Dany Boon tenant le bout du bonnet de Julie Ferrier en Micmacs.
Image via Warner Bros. Pictures

Danny Boon incarne Bazil, victime des fabricants de munitions (une mine terrestre a tué son père et il a perdu son emploi après avoir été abattu), dans ce drame peu conventionnel. Bazil vit dans les rues de Paris, où il rencontre finalement Slammer (JeanPierreMarielle). Après avoir été présenté à d'autres parias et s'être lié d'amitié avec eux, Bazil élabore un plan pour se venger des entreprises qui lui ont tant pris.

Cette satire colorée et excentrique sur le commerce mondial des armes vaut vraiment le détour, notamment pour ses passages comiques. Bien qu'il ne soit finalement pas aussi bon que les autres efforts de Jeunet mentionnés plus tard, Micmacs est le genre de film qui détendra l'humeur des gens et égayera leurs journées. Le jeu des acteurs est également très solide.

Louer sur Apple TV

4 “Un très long engagement” (2004)

Starring: Sébastien Japrisot, Jean-Pierre Jeunet, Guillaume Laurant

Mathilde, interprétée par Audrey Tautou, dans une pièce de Très longues fiançailles.
Image via Warner Bros. Pictures

Le deuxième film avec Audrey Tautou dans l'œuvre de Jeunet est nominé aux Oscars (Meilleure direction artistique et Meilleure photographie, ce qui n'est pas des moins surprenant compte tenu de qui le dirige) Un très long engagementune fiction sur une femme à la recherche désespérée de son fiancé, interprétée par Gaspard Ullielqui aurait pu être tué pendant la Première Guerre mondiale.

Ce drame de guerre, vu principalement à travers les yeux de sa protagoniste Mathilde, est un très bon effort du cinéaste, mais ce n'est pas son meilleur film avec Tautou. Comme beaucoup d'œuvres étonnantes de Jeunet, Un très long engagement joue souvent comme un poème irrésistible qui retient l'intérêt des téléspectateurs et entraîne le public dans son monde fantaisiste à travers ses personnages et son récit intelligemment écrit.

Un très long engagement
Date de sortie
26 octobre 2004

Durée
133

Louer sur Apple TV

3 “La Cité des enfants perdus” (1995)

Avec : Ron Perlman, Daniel Emilfork, Judith Vittet

Trois hommes regardant dans la même direction dans La Cité des Enfants Perdus (1995)
Image via UGC

Lorsqu'il s'agit de films de science-fiction incontournables et sous-estimés des années 1990, La cité des enfants perdus me vient immédiatement à l’esprit. Le film surréaliste met en scène un scientifique, interprété par Daniel Emilfork, qui tente de ralentir son processus de vieillissement en kidnappant des enfants.

Même s'il se déroule parfois comme un sombre conte de fées, ce long métrage de Jeunet n'est pas adapté à tous les publics (particulièrement les jeunes enfants), car il aborde des thèmes plus matures comme la consommation de drogues. Comme beaucoup d'autres films du talentueux cinéaste, La cité des enfants perdus est tout à fait original, intrinsèquement absurde et vraiment difficile à décrire à quiconque ne l'a jamais vu auparavant tout simplement parce que c'est si unique. Il s’agit, dans l’ensemble, d’une pièce de cinéma singulière que les amateurs de science-fiction fantastique apprécieront probablement.

Regarder sur Tubi

2 “Épicerie fine” (1991)

Starring: Marie-Laure Dougnac, Dominique Pinon, Pascal Benezech

Une photo avec un objectif fish eye de Jean-Claude Dreyfus souriant avec un couteau cassable dans le rôle du boucher dans Charcuterie (1991)
Image via UGC

Situé dans un décor post-apocalyptique, le drame de science-fiction tordu mais mémorable épicerie fine voit une société dévastée et à court de vivres, comme on pouvait s’y attendre compte tenu des circonstances. Le protagoniste – un boucher et propriétaire nommé Clapet – décide d'attirer les gens et de les massacrer pour les remplacer à bas prix afin de les vendre à ses locataires.

Bien qu'il ne convienne certainement pas à tous les publics, le surréaliste et toujours stylé épicerie fine est, si vous ignorez son récit effrayant, néanmoins une montre charmante qui permet de passer un moment dégoûtant et divertissant devant l'écran.. Ceux qui aiment le cinéma absurde apprécieront probablement les efforts bizarres de Jeunet. Cependant, les téléspectateurs qui ne sont pas aussi à l'aise avec des concepts étranges peuvent le désapprouver. Il convient de noter qu'il s'agissait du premier film de Jeunet.

Louer sur Apple TV

1 ‘Amélie’ (2001)

Starring: Audrey Tautou, Mathieu Kassovitz, Rufus

Audrey Tautou and Mathieu Kassovitz as Amélie and Nino riding a bike in Amélie.
Image via Miramax

Le enchanteur, à la fois triste et réconfortant Amélie est sans doute le chef d'oeuvre de Jean-Pierre Jeunet (cela aide que ce soit probablement sa fonctionnalité la plus connue à ce jour). Tautou incarne le personnage principal aimant, accueillant le public dans le monde original mais adorable d'Amélie alors qu'elle navigue dans la vie et établit des liens significatifs en cours de route.

La solitude est un thème récurrent dans ce drame d'art et d'essai vibrant et pittoresque. Pourtant, son aspect le plus mémorable est peut-être la manière contagieuse dont il incite les téléspectateurs à regarder le monde sous un jour plus brillant et plus positif à travers l’objectif naïf et sincère d’Amélie. Il est impossible de rester indifférent à Le fabuleux destin d’Amélie PoulainIl n’est donc pas étonnant qu’il ait impressionné à la fois la critique et le grand public : il s’agit véritablement d’un incontournable français.

Louer sur Apple TV

SUIVANT : Les 10 meilleurs films d’horreur français de tous les temps, selon Rotten Tomatoes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*