confiante dans un «contexte très positif», la LNR prépare un nouvel appel d’offres

[ad_1]

La Ligue nationale de rugby prépare le nouvel appel d’offre pour les droits du Top 14 et de la Pro D2 pour la période 2027-2031.

Emmanuel Eschalier s’est exprimé ce mercredi sur la prochaine mise sur le marché des droits TV du rugby français et de ses deux championnats, le Top 14 et la Pro D2 concernant la période 2027-2031. Un dossier ouvert depuis le mois d’octobre qui aboutira à un appel d’offres prochainement, au printemps 2024. «C’est une stratégie habituelle d’anticiper. En 2016 on avait vendu les droits pour la période 2019-2023 et en 2021 on avait lancé l’appel d’offres pour celle de 2023-2027. On anticipe pour avoir une visibilité de moyen et long terme sur les revenus et l’exposition de nos championnats», a expliqué le dirigeant particulièrement confiant sur le contexte favorable de cette renégociation.

«Il est très positif à tous les niveaux, en termes d’intérêt médiatique, d’affluence dans les stades et d’engouement du public en général. Le rugby français se porte bien sur le plan sportif tant au niveau du rugby de club que de l’équipe de France»,a assuré Emmanuel Eschalier qui reste en revanche discret sur les futurs candidats à l’achat des droits. «Je pense que tous les diffuseurs sont susceptibles d’être intéressés par le Top 14 et la Pro D2 compte tenu de l’impact de ces deux championnats. On verra qui est intéressé pour déposer un dossier et une offre…», a-t-il ajouté.

La LNR veut plus que les 121,6 millions d’euros actuels par saison

La Ligue nationale de rugby ambitionne de revoir à la hausse le contrat actuel entre les mains de Canal+ : 121,6 millions d’euros par saison (113,6 millions pour le Top 14 et 8 millions pour la Pro D2) : «C’est le principe d’un appel d’offres, surtout lorsqu’on a une compétition qui se porte aussi bien que le Top 14. On se doit d’être ambitieux. On a pour volonté de continuer à progresser comme on l’a fait ces quinze dernières années.»

Canal+ encore grand favori ?

Si elle souhaite conserver son étiquette de diffuseur historique du Top 14, la chaîne crypter devra donc peut-être desserrer un peu plus les cordons de sa bourse. Y a-t-il un risque malgré tout que les droits basculent sur une autre chaîne ? «Je ne répondrai pas à cette question et ne ferai pas non plus de commentaires tant que l’appel d’offres n’aura pas été lancé», a conclu Emmanuel Eschalier.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*