Endrick s’est révélé, les Three Lions sont tombés… les tops et les flops

[ad_1]

Favoris à la victoire finale à l’Euro cet été, les Anglais ont été mis en difficulté ce samedi soir à Wembley (1-0), contre une équipe du Brésil emmenée par des joueurs inexpérimentés, dont un très particulier.

TOPS

Endrick s’est annoncé au monde entier

Avant ce match, on n’en savait que peu à propos d’Endrick. Il a 17 ans, c’est un prodige au Brésil à Palmeiras et un futur joueur du Real Madrid, voilà ce que l’Europe connaît de lui. Mais avec ce match contre l’Angleterre remporté 1-0 par les Brésiliens, Endrick s’est révélé aux yeux du monde entier. Entré en jeu à la 71e, il n’a pas touché énormément de ballons, mais un seul a suffi. Au bout d’une contre-attaque, Vinicius a buté sur Pickford et le jeune crack a suivi l’action attentivement. Il a repris la tentative contrée de son coéquipier et a fini dans le but vide, ça y est il l’a fait, marquer son premier but en sélection à 17 ans. Une star est née ce samedi soir à Wembley, et ce n’est que le début d’une belle aventure. Après ce rassemblement, la prochaine fois qu’on le reverra jouer en Europe, ce sera avec un maillot blanc, et ça promet.

Le brésil s’est bien débrouillé

Nombreux sont les absents de la liste brésilienne, Alisson, Ederson, Marquinhos, Gabriel, Casemiro, Martinelli, Jesus, tous sont blessés. Mais même avec des noms moins clinquants et quatre petits nouveaux (Bento, Bruno, Wendell et Gomes effectuaient leur toute première sélection), la Seleçao a réussi à la jouer «joga bonito». Menés par un Paqueta en feu, ils ont dynamité la défense des Three Lions à plusieurs reprises mais ont manqué de justesse dans le dernier geste. Néanmoins, les Brésiliens ont réalisé de belles sorties de balles face au pressing des hommes de Southgate. Même quand le matériel est moins bon, le Brésil reste le Brésil.

FLOPS

No Kane, no party

Ménagé par son sélectionneur, Harry Kane n’était pas sur la feuille de match et s’est contenté de regarder ses coéquipiers en difficulté. Même sans leur capitaine, les Three Lions restaient favoris face à une équipe du Brésil décimée par les blessures. Mais il a manqué à ses coéquipiers, et ce statut n’a pas été assumé. Avec un quatuor offensif composé de Foden, Bellingham, Gordon et Watkins, ils n’ont pas réussi à marquer le moindre but et ont cadré très peu de frappes. Parfois seul à la baguette, Jude Bellingham n’a pas eu la même complicité avec Ollie Watkins qui est resté caché dans le dos des défenseurs brésiliens, que celle qu’il peut avoir avec le meilleur buteur de la sélection. Un autre joueur a été mis au repos et a fait sentir son absence, il s’agit de Bukayo Saka. Avec une armada aussi garnie, l’Angleterre doit faire mieux s’ils veulent prétendre à la victoire finale qu’ils convoitent tant cet été en Allemagne.

Un match trop intense pour les joueurs ?

Dans une saison au calendrier toujours plus chargé, cette rencontre à très haute intensité entre les deux pays du football n’a pas été de tout repos. Pour la plupart des acteurs présents sur la pelouse, il reste encore de nombreuses échéances avant la fin de l’exercice 2023/2024, et il faut faire attention aux blessures. Dès la première mi-temps, le rythme s’est emballé et les deux formations ont joué le jeu, à tel point que rien ne disait qu’il s’agissait d’un match amical. Mais à la 20ème minute de jeu, un premier signe de fatigue est intervenu lorsque Walker a été touché et a cédé sa place à Konsa. Il n’a pas voulu prendre de risque pour l’Euro, mais aussi avant le quart de finale de Ligue des Champions Manchester City – Real Madrid. Bellingham aussi a montré des signaux d’épuisement quand il a eu des crampes, Vinicius a eu les jambes lourdes par moments. Ceux qui n’ont pas eu la chance de se reposer encaissent les minutes, et ça s’est senti en seconde période avec un rythme qui n’a fait que baisser.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*