le TGV Depoortère, la panne de réseau francilienne… Les tops et les flops


L’UBB s’est imposée (21-5) ce samedi soir à Chaban-Delmas face au Racing 92, lors de la 17e journée du Top 14. Retrouvez ce qui a retenu l’attention de la rédaction.

Tops

Le TGV Nicolas Depoortère

Quel somptueux doublé du centre bordelais, grand artisan de la victoire de son équipe face au Racing. Le joueur de 21 ans a fait parler sa malice et sa puissance (62e) puis sa fulgurance (71e) pour enterrer les espoirs franciliens. Un des hommes clés de la formation de Yannick Bru. Le Girondin, qui devrait bientôt fêter sa première sélection avec le XV de France, a fait oublier les internationaux et les cadres de l’UBB actuellement retenus pour le Tournoi des six nations (Damian Penaud, Maxime Lucu, Matthieu Jalibert, Louis Bielle-Biarrey…) et a montré une nouvelle fois toute l’étendue de son (immense) talent.

Yann Lesgourgues était en jambes

Le demi de mêlée bordelais était en feu. Lesgourgues a affiché une grande forme ce samedi soir et a montré qu’il était de retour à son meilleur niveau. Le joueur de 33 ans a créé beaucoup de différences et a multiplié les efforts (45 mètres parcourus et gagnés ballon en main). Bastien Vergnes-Taillefer, à l’opposé sur son aile, a également été très actif avec ses 24 mètres glanés avec le cuir en main.

Le rouleau compresseur Marko Gazzotti

Quel match du troisième ligne de l’UBB. Entré en jeu à la 53e minute, le Bordelais a fait parler sa puissance pour débloquer les avancées de son équipe. Gazzotti termine cette rencontre avec 56 mètres conquis ballon en main et en ayant réussi 8 de ses 9 plaquages. Intraitable.

Flops

La panne de réseau du Racing

Mais où est donc passé le Racing 92 ? L’équipe de Stuart Lancaster ne répond plus et semble complètement amorphe. Les Franciliens n’ont quasiment rien proposé lors de ce match et ont eu un mal terrible à se montrer dangereux. Dès que les Racingmen y parvenaient, ils se mettaient eux-mêmes à la faute. Malgré un sursaut d’orgueil en seconde période, le jeu proposé par les Ciel et Blanc a été stérile et a cruellement manqué de folie. Le Racing enchaîne une 5e défaite de rang en Top 14 et plonge à une inquiétante 7e place au classement. Les Franciliens sont (clairement) malades.

Le jeu au pied n’était pas au rendez-vous

Au-delà d’un match peu emballant et ternes jusqu’à l’heure de jeu, les deux buteurs du soir – Tristan Tedder du côté du Racing et Matéo Garcia pour l’UBB – n’étaient pas vraiment inspirés. Les deux joueurs cumulent 6 pénalités manquées à eux deux sur ce match. Des points lâchés qui auraient certainement donné un visage plus attrayant à cette rencontre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*