Les drapeaux de la fierté interdits dans toutes les ambassades américaines


Les drapeaux de la fierté ne peuvent plus flotter dans les ambassades américaines. L’interdiction faisait partie du programme de dépenses de 1,2 billion de dollars signé samedi par le président Biden.

“Le projet de loi de financement bipartite que je viens de signer maintient le gouvernement ouvert, investit dans le peuple américain et renforce notre économie et notre sécurité nationale”, a déclaré Biden dans un communiqué de presse. “Cet accord représente un compromis, ce qui signifie qu'aucune des deux parties n'a obtenu tout ce qu'elle voulait.”

Le texte dirigé par les Républicains dans le paquet de 1 012 pages indique : « Aucun des fonds affectés ou autrement mis à disposition par cette loi ne peut être obligé ou dépensé pour faire flotter ou déployer un drapeau au-dessus d’une installation du Département d’État des États-Unis. »

Le déploiement de drapeaux de la fierté dans les ambassades américaines fait l’objet de débats entre démocrates et républicains depuis des années. Selon Forbes, ils ont d'abord été envoyés par avion dans les ambassades américaines sous l'administration du président Obama, avant d'être interdits par l'administration Trump en 2019. Cette capacité a été rétablie par l'administration Biden en 2021, rapporte Forbes.

Un porte-parole de Biden n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires de FOX Business, mais une déclaration à Crumpe News samedi indique : « Biden estime qu'il était inapproprié d'abuser du processus qui était essentiel pour maintenir le gouvernement ouvert en incluant cette politique ciblant les Américains LGBTQI+. .» La Maison Blanche a déclaré qu'elle chercherait un moyen d'abroger l'interdiction, selon Crumpe News.

Le paquet dirigé par les Républicains déclare que les fonds ne peuvent pas être dépensés en drapeaux. AFP via Getty Images

drapeau de la fierté
Un porte-parole de Human Rights Campaign a précisé que les employés de l'ambassade peuvent afficher des drapeaux de la fierté dans leurs espaces de travail. Nicole Hester / Le Tennessean / RÉSEAU USA TODAY

Cette décision n’a pas été une surprise pour les législateurs ou les défenseurs LGBTQ.

“Cela ne pose absolument aucune limite aux autres expositions d'un drapeau de la fierté, à l'organisation d'événements LGBTQ+ ou à la capacité des employés de l'ambassade à afficher des drapeaux de la fierté dans leurs espaces de travail”, a déclaré vendredi le porte-parole de la Human Rights Campaign, Brandon Wolf, dans un communiqué.

Julia Johnson de Fox News a contribué à ce rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*