Les Nets tombent encore plus hors de leur place de jeu après la défaite contre les Grizzlies


Dans un match que les Nets ne pouvaient pas se permettre de perdre, ils ne pouvaient pas arrêter de perdre des tireurs.

Ils ont laissé Luke Kennard ouvert encore et encore.

Ils ont réussi des lancers francs à maintes reprises. Et au moment où cela a été fait, ils avaient subi une défaite 106-102 contre le malheureux Memphis devant une foule de 15 847 personnes au Barclays Center.

Faites-en ce qui restait des Grizzlies, un revenant criblé de blessures d’une équipe qui ressemblait plus à une unité M*A*S*H* qu’à une équipe NBA.

Les Nets (24-37) n'ont pas simplement réussi à tirer parti de l'élan obtenu après avoir battu Atlanta lors de matchs consécutifs, ils ont fait de leur mieux pour le donner.

Ils sont tombés à 2½ matchs de la dernière place de play-in de la Conférence Est, les Hawks affrontant les Knicks mardi soir au Garden.

“Nous nous sommes battus, nous n'avons pas réussi à nous balancer, nous n'avons pas continué à nous balancer”, a déclaré l'entraîneur-chef par intérim Kevin Ollie. « Et quand vous ne continuez pas à vous balancer, vous êtes éliminé. Et ils nous ont assommés. À commencer par moi, le staff technique, les joueurs.

Le banc des Nets surveille les Grizzlies lundi soir. PA

Memphis (21-41) avait perdu cinq matchs de suite – sans parler d'avoir perdu Ja Morant, Desmond Bane, Marcus Smart et Jaren Jackson Jr. sur blessure, Jackson peu de temps avant le signalement. Mais rien de tout cela n’a aidé les Nets.

Ils n'ont réussi que 15 sur 27 depuis la ligne des fautes, et Mikal Bridges a été limité à seulement 14 points sur 4 tirs sur 14.

Ils se sont perdus à plusieurs reprises face aux tireurs, laissant Kennard – le seul joueur auquel ils devaient absolument rester attachés – marquer un sommet de 25 points sur 6 sur 9 derrière l'arc.

Beaucoup trop de ces regards étaient grands ouverts, les Nets ne montrant pas la cohésion espérée par Ollie.

“Nous n'avons pas payé suffisamment pour remporter cette victoire”, a déclaré Ollie. « Cela vaut pour les entraîneurs ; cela vaut pour tout le monde. Nous devons payer le prix de la victoire, et c'est un effort.

Mikal Bridges se dirige vers le panier contre les Memphis Grizzlies avance Matt Hurt (20) et GG Jackson (45) et Lamar Stevens (24) pendant le deuxième trimestre au Barclays Center. Brad Penner-USA TODAY Sports

Les Nets étaient menés 71-63 avec 5 :53 à jouer au troisième quart après que Kennard ait marqué un autre 3 points.

L'écart était toujours de 75-68 après une frappe de Santi Aldama à quatre minutes de la fin de la troisième avant que les Nets n'enchaînent enfin quelques arrêts.

Neuf points sans réponse ont donné une avance aux Nets, quoique trop brièvement.

Lonnie Walker IV a bloqué une tentative de lay-up de Jake LaRavia, les Nets venant dans l'autre sens.

Luke Kennard passe le ballon alors que Cameron Johnson #2 des Brooklyn Nets défend pendant la première mi-temps. Getty Images

Nic Claxton (21 points, six rebonds, sommet de l'équipe) a lancé un dunk vicieux, clôturant la course et donnant aux Nets une avance de 77-75 avec 2:22 à jouer en troisième.

Mais Claxton a choisi une technique peu judicieuse, envoyant le ballon au sol avec son élan.

L'appel l'a non seulement fait retirer rapidement, mais a également donné aux Grizzlies une mini-course de 5-0 pour clôturer le quart-temps.

Les Nets sont entrés dans le quatrième match avec un score de 80-77.

Les Nets ont récupéré, tirant même à 88 lorsque Cam Johnson a réussi un 3 avec 8:41 à jouer. Mais ils n’ont jamais surmonté l’obstacle.

Le centre des Nets Nic Claxton (33 ans) dunks pendant la première mi-temps lorsque les Brooklyn Nets ont affronté les Memphis Grizzlies le lundi 4 mars 2024 au Barclays Center. Robert Sabo pour le NY Post
Lonnie Walker IV (8) a été frappé par une faute flagrante sur l'attaquant des Memphis Grizzlies Jake LaRavia (3) au cours de la première mi-temps lorsque les Brooklyn Nets ont affronté les Memphis Grizzlies. Robert Sabo pour le NY Post

Les Nets ont immédiatement craché six points sans réponse pour prendre définitivement du retard. À juste titre, c’est Kennard qui a mis le dernier clou dans leur cercueil proverbial.

Kennard s'est libéré pour un sauteur de milieu de gamme qui a porté le score à 94-88. L'horloge indiquait qu'il restait 4h43, mais la partie était terminée.

Le panier à 3 points de Kennard l'a porté à 99-90 à trois minutes de la fin, simple cerise sur le gâteau des Grizzlies.

L'entraîneur-chef des Nets, Kevin Ollie, réagit sur la touche pendant la première mi-temps. Robert Sabo pour le NY Post

Une course de 10-4 – couronnée par un lancer franc de Dennis Schroder (13 points, neuf passes décisives) à 20 secondes de la fin – a permis aux Nets de revenir à trois.

Bridges a été victime d'une faute à 7 secondes de la fin alors qu'il tentait un 3, mené 105-100.

Il a coulé les deux premiers, et Ollie lui a curieusement fait rater le troisième exprès. Mais une violation de voie a donné le ballon à Memphis. Kennard a mis la glace sur la ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*