Maverick Vinales gagne le sprint au Portugal devant Marc Marquez

[ad_1]

Maverick Vinales.
PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP

Le pilote espagnol Maverick Vinales a remporté la deuxième course de la saison de MotoGP en gagnant le sprint au Portugal contre toute attente ce samedi.

L’Espagnol Maverick Vinales (Aprilia) a créé la surprise en remportant le sprint du Grand Prix du Portugal, seconde manche du championnat du monde MotoGP sur 21, samedi sur le circuit de l’Algarve à Portimao.

Parti en deuxième position sur la grille, le Catalan a devancé le sextuple champion du monde espagnol Marc Marquez (Ducati-Gresini) et le grand spécialiste du sprint, Jorge Martin (Ducati-Pramac).

Le double champion du monde en titre Francesco Bagnaia (Ducati), qui s’était élancé au quatrième rang, avait rapidement pris les commandes de la course et se dirigeait vers la victoire avant de commettre une erreur rédhibitoire à quatre tours de la fin.

L’Italien, qui a finalement terminé au pied du podium, garde toutefois la tête du championnat du monde, d’autant que son ancien dauphin, le Sud-Africain Brad Binder (KTM), a abandonné après une chute.

Malade en début de week-end, Vinales a connu un samedi presque parfait puisqu’il a d’abord arraché une place en première ligne dans les dernières secondes de la qualification, avant de décrocher sa première victoire avec Aprilia sur le vallonné circuit de l’Algarve.

«Je suis content d’être de retour à mon meilleur niveau. On est en train de trouver la bonne voie pour progresser. Au Qatar, je ne me sentais pas bien sur la moto, on n’était pas contents des réglages. Aujourd’hui, je me suis beaucoup amusé en me bagarrant avec les autres», a expliqué le pilote de 29 ans.

Marquez, lui, a vécu une journée très mouvementée même si elle s’est bien terminée. En fin de matinée, il a chuté lourdement en qualification et a dû se contenter de la huitième place sur la grille. Mais dans l’après-midi, il a réalisé un très bon départ et a toujours été à la lutte pour le podium.

Dans le dernier tour, l’Espagnol s’est permis de luxe de doubler son compatriote Martin, qui dispose pourtant d’une meilleure moto, pour s’offrir la deuxième place et un premier podium avec l’équipe satellite Ducati-Gresini, qu’il a rejointe cette saison après 11 saisons chez Honda.

Le Français Fabio Quartararo (Yamaha), qui avait décroché une encourageante neuvième place sur la grille, a terminé… à la neuvième place et inscrit un petit point au championnat. Le Niçois a été le seul pilote à opter pour un pneu medium samedi alors que tous les autres avaient choisi le tendre.

En revanche, l’autre Tricolore Johann Zarco (Honda-LCR) a été très en difficulté: seulement 19e sur la grille, il a chuté au quatrième tour et ne pourra pas retirer grand-chose de sa journée.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*