Face Time Bourbon prend d’assaut le centenaire du Prix d’Amérique à Paris


Paris (AFP) – Face Time Bourbon a remporté dimanche l’édition centenaire du Prix d’Amerique, le championnat de trot attelé organisé sur la piste de Vincennes à Paris, couru pour la première fois en 1920 en hommage aux soldats américains qui ont combattu pendant la Première Guerre mondiale.

Avec le Suédois Bjorn Goop au volant, le garçon de cinq ans bien imaginé a remporté une troisième victoire dans la course de 900000 euros (1 million de dollars) pour l’entraîneur Sébastien Guarato après Bold Eagle en 2016 et 2017.

Face Time Bourbon occupait une position parfaite sur le rail intérieur, se déplaçant sur les 300 derniers mètres pour bondir devant le favori Davidson du Pont, entraîné par Jean-Michel Bazire avec la direction de Franck Ouvrie, et terminer vainqueur.

Bazire s’est également entraîné et a conduit la gagnante de l’an dernier, Belina Josselyn, en troisième et a déclaré qu’il était fier de ses chevaux de toute façon.

“Nous avons été battus par le nouveau Bold Eagle”, a-t-il déclaré en référence à l’ancien double vainqueur qui avait terminé 10e de la journée.

“Je ne regrette rien, je suis content de ma balade et content de mon cheval. Même si j’étais favori, la course n’est pas toujours simple.”

Le pilote Goop a salué le style de Face Time Bourbon.

“Face Time Bourbon a une allure immaculée et est tellement, tellement rapide”, a déclaré Goop, qui a également gagné en 2018 sur Ready Express.

“Je ne peux que remercier le propriétaire et bien sûr l’entraîneur de m’avoir donné un tel cheval à conduire”, a-t-il ajouté.

L’entraîneur vainqueur Guarato a déclaré que Face Time Bourbon était facile à conduire.

“Je n’étais pas sûr qu’il gagnerait, mais c’est un phénomène et il est toujours rapide sur les 500 derniers mètres”, a-t-il déclaré.

La pièce maîtresse de 2700 m est le championnat du monde incontesté des poids lourds au trot, attirant une foule annuelle de 40000 avec des paris de plus de 40 millions d’euros pariés.

Lancé il y a 100 ans au siège français du trot à Vincennes, à l’est de Paris, le Prix d’Amerique est l’équivalent du trot de harnais au Prix de l’Arc de Triomphe de la course de plat, organisé chaque automne dans la capitale française à Longchamp.

Il a lieu chaque année, sauf en 1940 et 1941, date à laquelle il a été annulé pendant la Seconde Guerre mondiale.

Malgré sa raison d’être, les entraîneurs américains ne comptent que trois victoires dans la longue histoire de l’événement.

Walter Dear a gagné en 1934, puis Delmonica Hanover a mis fin à quatre décennies d’attente pour leur deuxième en 1974 avec Moni Maker en 1999, la dernière fois que les chevrons de Vincennes se sont répercutés au son de la bannière étoilée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*