Le Mexique déporte 2300 Honduriens de la ‘Caravane 2020’


Mexico (AFP) – Les autorités migratoires mexicaines ont déclaré avoir expulsé 2 300 Honduriens qui avaient illégalement traversé le Guatemala avec une caravane en direction des États-Unis.

Le “retour assisté” des Centraméricains a eu lieu entre le 18 janvier et lundi, selon le ministère de l’Intérieur et le National Migration Institute.

Un total de 1 064 migrants honduriens ont été expulsés à bord d’avions et d’avions charter de la Garde nationale, ont-ils déclaré dans un communiqué.

1239 autres ont été rapatriés par voie terrestre des États du sud du Chiapas et de Tabasco, a indiqué l’institut.

Les Centraméricains sont entrés au Mexique la semaine dernière en provenance du Guatemala avec la soi-disant «Caravane 2020» avec l’intention de se rendre aux États-Unis.

Les autorités mexicaines ont déclaré que les expulsions ont été effectuées “dans le respect de la loi sur les migrations et dans le plein respect des droits de l’homme”.

Jeudi dernier, des membres de la Garde nationale ont utilisé des gaz lacrymogènes pour arrêter quelque 800 membres de la caravane le long de la frontière sud avec le Guatemala, provoquant la panique parmi les migrants, dont des femmes et des enfants.

Ces dernières années, des milliers de Centraméricains ont traversé le Mexique vers les États-Unis en caravane, fuyant la pauvreté chronique et la violence brutale des gangs au Salvador, au Guatemala et au Honduras.

Le Mexique fait face à des pressions pour empêcher les migrants de traverser sa frontière nord du président américain Donald Trump, qui l’an dernier a menacé d’imposer des tarifs élevés si le pays ne faisait pas plus pour arrêter une vague de Centraméricains sans papiers.

Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a déployé quelque 26 000 soldats aux frontières du pays en réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*