UK Bectu appelle à une réunion avec la BAFTA pour discuter de la proposition de diversité – Crumpe


Bectu, le syndicat britannique qui représente les travailleurs du spectacle, a demandé un entretien avec l’organisme de récompenses BAFTA pour discuter d’une proposition qui, selon lui, entraînerait un «changement substantiel» dans la diversité du secteur. Vous pouvez lire la proposition complète ci-dessous.

Philippa Childs, directrice de Bectu, a écrit au chef de la direction de la BAFTA, Amanda Berry, plus tôt cette semaine pour exprimer «ses graves préoccupations concernant le fait que la BAFTA n’ait pas nommé un ensemble diversifié de lauréats pour les prix de cette année».

Cette année, les nominations aux BAFTA ne comportaient aucune réalisatrice et une liste toute blanche de nominations par intérim. L’organisation des récompenses a reconnu qu’il y avait un problème et a annoncé qu’elle réexaminerait ses procédures de vote cette année.

Childs a demandé à Berry de se rencontrer en personne pour discuter du processus d’attribution des BAFTA, des plans de réforme en place et de la manière dont les BAFTA peuvent accroître la pression pour le changement dans l’industrie.

“Bectu travaille dur depuis de nombreuses années pour accroître la diversité dans l’industrie du cinéma et de la télévision et il est donc extrêmement décevant, en particulier à la lumière des troubles aux États-Unis au sujet des Oscars, que si peu d’attention ait été accordée à cette question cruciale, “La lettre de Childs se lit.

La proposition de diversité de Bectu est basée sur un accord existant entre la Directors Guild of America et de nombreux grands producteurs de films qui opèrent déjà au Royaume-Uni. En Amérique, l’accord est limité aux rôles de réalisateurs, mais l’accord de Bectu est beaucoup plus large et couvrirait l’ensemble de l’équipage. Bectu est déjà en discussion avec Pact, l’association professionnelle britannique pour les producteurs indépendants, à propos de la proposition, a-t-il déclaré.

La proposition comporte diverses stipulations, y compris la charge imposée aux portiers de “travailler avec diligence et de faire des efforts de bonne foi pour augmenter le nombre de chefs de département noirs, asiatiques et ethniques minoritaires (BAME) et femmes”.

Il exige également que les entreprises impliquées mettent en place des programmes de développement pour augmenter les opportunités pour divers équipages aux grades juniors.

Les employeurs devraient soumettre un rapport à Bectu dans les 45 jours suivant la fin du tournage, qui révèle le sexe et l’origine ethnique de toutes les personnes employées sur le film. Ils seraient également tenus de nommer un exécutif pour rencontrer les membres du Bectu au moins une fois par an pour discuter des efforts de diversité.

Enfin, il appelle également à la création d’un comité mixte d’action sur la diversité, qui se réunira au moins une fois tous les quatre mois pour assurer une communication régulière entre Bectu et les représentants des employeurs afin de suivre le succès des initiatives en matière de diversité.

«L’accord sur la diversité proposé par Bectu, s’il est accepté, entraînerait un changement substantiel dans l’industrie cinématographique. Nous sommes convaincus qu’une plus grande diversité pour l’industrie serait un développement positif et c’est à nous tous de créer les meilleures conditions pour que cela se produise », a écrit Childs.

“Nous sommes optimistes que les discussions avec les organismes de l’industrie, tels que la BAFTA, peuvent conduire à l’action qui est nécessaire pour éviter des listes de candidatures homogènes à l’avenir”, a-t-elle ajouté.

Proposition de Bectu:

EMPLOI DES MINORITÉS ETHNIQUES ET DES FEMMES
Cet accord couvre toutes les productions cinématographiques exploitées dans le cadre de l’Accord PACT-Bectu sur les films majeurs. Les parties réaffirment mutuellement leur politique de non-discrimination dans l’emploi ou le traitement de tout travailleur en raison de la race, de la croyance, de l’âge, de la religion, du sexe, de la couleur, de l’origine nationale, du handicap ou de l’orientation sexuelle, conformément aux lois britanniques applicables.

HODs
L’employeur doit travailler avec diligence et faire des efforts de bonne foi pour augmenter le nombre de chefs de département noirs, asiatiques et minoritaires (BAME) et femmes.

Grades en dessous de HOD
L’Employeur doit travailler avec diligence et faire des efforts de bonne foi et Bectu coopérera avec l’Employeur pour augmenter le nombre de minorités ethniques actives et de femmes dans les postes de Grades du Département inférieurs à ceux de HOD.

Programmes de développement
je. Le ou avant [date], chaque société membre établira et maintiendra un programme de développement des chefs de département conçu pour accroître les opportunités pour les chefs de département dans la production de longs métrages en mettant l’accent sur l’augmentation de la diversité

ii. Le ou avant [date], chaque société membre établira et maintiendra un programme de développement pour les classes les plus juniors, conçu pour accroître les opportunités de production de longs métrages en mettant l’accent sur la diversité croissante

Reconnaissant que chaque entreprise a une culture créative unique, ces programmes peuvent être élaborés et administrés entreprise par entreprise et peuvent prendre différentes formes; cependant, chaque programme répondra aux critères minimaux suivants:
(1) Sensibilisation des minorités et des femmes sous-représentées, y compris celles qui travaillent actuellement à d’autres titres dans la production de longs métrages ou travaillent actuellement à la télévision, avec un potentiel de réussite dans le programme;
(2) Favoriser les relations entre les participants au programme et les cadres créatifs pour accroître la sensibilisation aux talents des participants au programme qui peuvent conduire à de futures opportunités d’emploi;
(3) Identifier les opportunités HOD, lorsqu’elles sont disponibles, pour les participants au programme; et
(4) (a) Chaque société cinématographique travaille avec Bectu pour promouvoir des opportunités de réseautage supplémentaires pour les participants au programme.
(b) Les parties conviennent en outre que les programmes sont destinés à compléter le développement des participants au programme et ne sont pas tenus de fournir une formation ou un emploi à temps plein pendant le programme.
(c) À la demande d’une société cinématographique, Bectu s’engage à identifier les mentors bénévoles de Bectu, qui fourniront des conseils continus aux participants au programme pendant une période pendant et après l’achèvement du programme. Les mentors Bectu doivent être des membres de Bectu travaillant activement dans la production de longs métrages.

RAPPORTS
Efficace [date], l’Employeur soumettra à Bectu, dans les quarante-cinq (45) jours suivant la fermeture de la photographie principale d’un film cinématographique, un rapport sur le sexe et l’origine ethnique des personnes employées sur ce film spécifique dans les classifications ci-dessous.
Si l’Employeur n’est pas en mesure de soumettre le rapport dans les quarante-cinq (45) jours, il peut demander un délai supplémentaire de quinze (15) jours ouvrables pour soumettre le rapport, ce que Bectu ne refusera pas déraisonnablement. Bectu accusera réception du rapport de l’employeur.
Si un employeur n’a pas soumis de rapport auparavant, Bectu ne refusera pas de manière déraisonnable la demande de l’employeur de proroger le délai de soumission du premier rapport.

REPRÉSENTANTS
L’Employeur désignera une personne qui sera responsable de la préparation et de la soumission des rapports, comme indiqué ci-dessus. L’Employeur avisera Bectu par écrit de la personne ainsi désignée et de tout changement de la personne ainsi désignée en vertu du présent paragraphe.
Bectu désigne une personne à laquelle les rapports doivent être soumis et informe les employeurs de la personne ainsi désignée et de la manière dont les rapports doivent être soumis à cette personne. Sur préavis de dix (10) jours, Bectu ou l’Employeur peut demander une réunion entre les personnes désignées ci-dessus pour discuter du respect par l’Employeur de la préparation et de la soumission du rapport.

RÉUNIONS SUR LA DIVERSITÉ
(a) Chaque Employeur désignera un ou plusieurs cadres de création, de production ou de programmation de haut niveau pour rencontrer au moins une fois par an des Employeurs individuels avec des membres de Bectu désignés par la SEC du Bectu. Chacune de ces réunions se tiendra à la demande de Bectu ou de l’Employeur, et tout sujet que les dirigeants de Bectu ou de l’Employeur souhaitent discuter concernant la diversité pourra être discuté. Des réunions supplémentaires peuvent être programmées d’un commun accord entre l’Employeur et le Bectu.
(b) En outre, chaque employeur convient, à la demande de Bectu, d’organiser un nombre limité de réunions pour discuter de la diversité sur une production particulière. Avant chacune de ces réunions, les parties conviennent d’engager un dialogue de bonne foi concernant tout sujet proposé et les participants potentiels, qui comprendra des personnes appropriées de haut niveau impliquées dans les décisions d’embauche.

COMITÉ MIXTE D’ACTION SUR LA DIVERSITÉ
Reconnaissant la nécessité pour Bectu et les employeurs de coopérer dans leurs efforts pour promouvoir la diversité dans l’embauche des classifications représentées par Bectu, les parties mettront en place un nouveau comité mixte d’action pour la diversité, qui se réunira au moins une fois tous les quatre mois. Initialement, l’objectif principal du comité sera d’assurer une communication régulière entre les représentants du Bectu et des employeurs responsables des programmes de développement et d’autres initiatives de diversité, ce qui leur permettra d’améliorer leurs programmes existants. Le Comité élaborera également de nouvelles initiatives, notamment, mais sans s’y limiter: (1) des mécanismes permettant aux minorités raciales et ethniques et aux femmes d’accéder aux cadres de production responsables de l’embauche; (2) des mécanismes permettant aux minorités raciales et ethniques et aux femmes d’avoir accès à des agents (pour les grades appropriés); et (3) l’élaboration de critères pour évaluer le succès de ces efforts. Le comité sera composé de représentants appropriés de Bectu et des employeurs. Bectu et les employeurs sélectionneront chacun une personne pour coprésider le comité disposant de pouvoirs suffisants pour faire avancer les travaux du comité.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*