« C’est l’avenir du basket »


Pour ce All-Star Game 2020, la NBA va innover avec des règles inédites pour la fin de match. La première pierre d’une future norme ?

Pour remédier à l’affaiblissement progressive d’un All-Star Game qui n’a de prestigieux plus que le nom, la NBA va tenter cette année un nouveau format, dont vous avez sûrement entendu parler. Le quatrième quart-temps se jouera sans horloge : pour gagner, l’équipe victorieuse devra atteindre un total de points en premier. En d’autres termes, le match doit nécessairement se finir sur un panier marqué.

Cette idée, la ligue ne l’a pas sortie de son chapeau. Elle a été créée par Nick Elam, véritable passionné, et est connue dans le monde du basket comme le « Elam Ending ». Le bonhomme a eu l’idée après avoir vu de nombreux matchs ruinés par la stratégie de la faute intentionnelle en fin de partie. Il a alors désigné l’ennemi qui gâchait à ses yeux le rythme et l’essence même de la balle orange : l’horloge.

Elam, 37 ans aujourd’hui, s’est donc mis à analyser des milliers d’heures de fins de matchs serrées au printemps 2007. L’été venu, Nick avait 200 pages de notes, et un constat saisissant qu’il rapporte à The Athletic :

Les équipes qui jouent la stratégie de la faute intentionnelle ne gagnent que 1% du temps. Sans parler de l’excitation qui est brisée et des controverses que ça ajoute.

Elam a alors envoyé des centaines de lettres et e-mails à des gens qui comptent dans le basket… en vain. Il aura fallu attendre 2016 pour que son idée sorte de l’ombre.

Lire aussi | Le match le plus long de l’histoire

Cette année-là, The Basketball Tournament, tournoi annuel de street-ball diffusé sur ESPN, prend note de l’idée, et décide de l’implémenter en 2017. Le succès ne s’est pas démenti, et la formule subsiste jusqu’à ce jour. Le fondateur et patron de TBT atteste :

Je suis convaincu que c’est l’avenir du basket. Ça fait le même effet qu’un buzzer-beater. Pas de review avec la vidéo, rien. Il n’y a pas ce non-sens avec le Elam Ending. Quelqu’un plante le buzzer-beater, vous pouvez péter un câble.

La NBA a contacté Elam dans l’élaboration de ce All-Star Game 2020, bien qu’elle ne l’ait pas (encore ?) crédité publiquement. Le principal intéressé, certes invité à assister au match, espère tout de même que ce sera le cas.

En attendant, en plus d’imaginer comment se finira le match des étoiles du weekend (il met une pièce sur un dunk de LeBron James ou un stepback de James Harden), Elam met aussi en avant un autre point fort : les paris sportifs. Plusieurs bookmakers l’ont contacté, et la possibilité de miser sur le joueur auteur du tir final serait à n’en pas douter un pari très populaire.

Après plusieurs années probantes du côté du Basketball Tournament, la Elam Ending débarque en NBA. Pour un one-shot ou plus ? L’avenir nous le dira, et la réussite (ou non) de la fin du All-Star Game dimanche influencera forcément la décision.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*