Le procès du meurtre d’une lycéenne il y a 40 ans dans l’Iowa a des preuves de sang au premier plan

DAVENPORT, Iowa – Un procureur a déclaré aux jurés le jour de l’ouverture d’un procès pour meurtre à froid qu’ils allaient faire un voyage dans le temps pour en apprendre davantage sur une lycéenne de l’Iowa qui a été tuée il y a plus de 40 ans.

Le témoignage a commencé mercredi dans le procès de Jerry Burns, 66 ans, de Manchester, Iowa. Il est accusé d’avoir poignardé mortellement Michelle Martinko, 18 ans, le 19 décembre 1979, à Cedar Rapids. Son corps a été retrouvé le lendemain dans la voiture de sa famille dans un centre commercial de Cedar Rapids.

Dans sa déclaration d’ouverture, le procureur Nick Maybanks a révélé quelques détails supplémentaires sur le crime. Martinko avait été poignardé à plusieurs reprises. Ses poumons et son aorte ont été percés et elle a perdu environ un tiers de son sang, a déclaré Maybanks.

Jerry Burns et Michelle Martinko.Service de police de Cedar Rapids

Le sang trouvé sur la robe de Martinko a montré que son tueur avait également été coupé, a déclaré Maybanks.

Les documents judiciaires indiquent que les enquêteurs ont créé des profils ADN à partir du sang trouvé sur les lieux. La police de Cedar Rapids a ensuite utilisé la recherche généalogique génétique génétique pour créer un pool spécifique de suspects, dont Burns. Les enquêteurs ont déclaré qu’ils avaient arrêté Burns après que l’ADN ait pris une paille de restaurant qu’il avait jetée, correspondant à l’ADN de la scène du crime.

L’avocat de la défense Leon Spies a déclaré que l’ADN ne raconte pas toute l’histoire. Les preuves montreront que Burns n’est pas coupable de meurtre au premier degré, a-t-il déclaré aux jurés.

Tracy Price, une résidente de Cedar Rapids, a pris la parole et a dit qu’il connaissait Martinko depuis l’école primaire. Lui et trois amis allaient voir un film, «The Jerk», ce soir-là, mais se sont d’abord rendus au centre commercial vers 19 h. Ils sont tombés sur Martinko, qui leur a dit qu’elle était là pour ramasser un manteau qu’elle avait acheté.

Le procès a été transféré au tribunal de district du comté de Scott à Davenport en raison de la publicité avant procès à Cedar Rapids.

Le témoignage devait se poursuivre jeudi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*