Les 6 meilleurs scoreurs de la saison avant le All-Star Break


Le All-Star Break a gentiment débuté la nuit dernière avec le Rising Stars Challenge. Mais les choses sérieuses débutent ce soir et se poursuivront demain avec le All-Star Game. On en profite pour faire un petit point sur le classement des meilleurs scoreurs de la ligue à l’heure actuelle.

Nous voilà en plein weekend du All-Star Break. La mi-saison est désormais bien dépassée et la seconde moitié de l’exercice bien entamée. Mais ces trois jours de festivités marquent vraiment le moment de pause de la saison NBA, entre vacances et repos pour certains, et concours et All-Star Game pour ceux qui y prennent part.

C’est donc le moment idéal pour faire un petit point stat, et on s’attarde aujourd’hui sur les scoreurs. Plus que jamais, la ligue prend un virage résolument porté sur l’attaque. Voyez par vous-mêmes avec les chiffes ci-dessous.

Six joueurs entament le All-Star break avec une moyenne de points supérieure à 28 par match :

35.3 – Harden

30 – Antetokounmpo

29.7 – Young

29.5 – Lillard

29.1 – Beal

28.9 – Doncic

La seule saison qui faisait part de telles stats était la saison 1961-1962, avec sept joueurs concernés : Chamberlain, Baylor, Pettit, Robertson, Bellamy, West et Guerin.

Lire aussi | Bradley Beal recadre sévèrement Charles Barkley

Petit complément concernant le seul non All-Star cette année de la liste, Bradley Beal : il est le joueur non sélectionné pour le match des étoiles dont la moyenne de points sur une saison est la plus élevée de l’histoire, avec 29.1 unités par match.

L’exemple de l’arrière des Wizards est totalement représentatif de l’ère dans laquelle nous vivons aujourd’hui : le scoring à outrance. Et le fait de s’approcher des 30 points de moyenne par match, comme c’est son cas, n’est visiblement pas suffisant pour prétendre à un strapontin au All-Star Game.

Et le phénomène est amené à prendre davantage d’ampleur à l’avenir. Le virage vers le small-ball pris de nombreuses équipes, les Rockets en étant l’exemple extrême, va continuer d’accélérer le jeu de façon exponentielle, favorisant des possessions courtes mais nombreuses, augmentant ainsi drastiquement l’efficacité offensive des franchises. La NBA est en train de changer de visage sous nos yeux.

Rarement dans l’histoire de la ligue les scoreurs d’élite ont été aussi nombreux et efficaces. Cette année, six joueurs ont franchi la barre des 29 points de moyenne avant le All-Star Break. Une première depuis près de 50 ans.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*