Sampaoli effrayé par le niveau des joueurs ?


Après une nouvelle défaite à Lille, Jorge Sampaoli peut être inquiet par le niveau de l’Olympique de Marseille, selon Pierre Ménès.

Débarqué en catimini dans la cité phocéenne, Jorge Sampaoli a toute la latitude d’observer ses futurs joueurs. Le technicien argentin a pu visionner avec attention le déplacement des Marseillais à Lille, mercredi, pour le compte de la 28e journée de Ligue 1. Un match perdu logiquement malgré une belle résistance face au leader de Ligue 1 (2-0). En dépit de ces vertus mentales, l’OM a encore affiché un gros déficit de créativité sur le plan offensif. De quoi effrayer le très dogmatique Sampaoli ? C’est la crainte de Pierre Ménès.

A lire aussi – Eyraud prend la parole et accuse

« L’OM n’a pas dû rassurer son futur coach… »

Sur son blog, le journaliste de Canal +, aux opinion toujours très tranchées, estime que la production des Marseillais dans le Nord n’est vraiment pas de nature à rassurer le nouvel entraîneur de l’OM… « À Pierre-Mauroy, Lille a battu sur le tard – voire sur le très tard – l’OM grâce un doublé de David. Un succès mérité sur la physionomie du match, Mandanda ayant longtemps retardé l’échéance face à des Lillois pas spécialement fringants mais qui auront eu le mérite d’y croire jusqu’au bout. Un succès crucial qui permet aux hommes de Galtier de conserver leur première place avant de se déplacer à Monaco dans dix jours. En face, l’OM s’est montré appliqué derrière mais presque totalement inoffensif devant et n’a pas dû rassurer son futur coach…  », a lâché Pierre Ménès.

A lire aussi – Incroyable ! McCourt et Eyraud avouent enfin une erreur

Pour rappel, Jorge Sampaoli devrait prendre place sur le banc de l’OM le 10 mars pour le match contre le Stade Rennais, tandis que Nasser Larguet – amené à quitter le club pour de multiples raisons – dirigera son dernier match dimanche, en Coupe de France, contre Canet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*