Résultats de la saison 6 de la DWCS, semaine 3: Bo Nickal fume son adversaire, pas encore de contrat


Le triple champion de la Division I de la NCAA, Bo Nickal, a écrasé son deuxième adversaire professionnel du MMA, Zachary Borrego, en 62 secondes dans la tête d’affiche de la saison 6 de la DWCS, semaine 3. Mais il aura besoin d’une victoire de plus pour décrocher un contrat avec l’UFC.

Nickal, un champion de lutte à Penn State, n’était pas parmi les trois combattants à remporter un contrat UFC mardi à l’UFC APEX à Las Vegas. Jamal Pogues, Erik Silva et Clayton Carpenter étaient plutôt en route vers l’octogone après des victoires dans leurs combats respectifs.

Le président de l’UFC, Dana White, a ensuite indiqué que le record de Nickal était responsable du retard de son passage sur la grande scène.

“Je ne sais même pas quoi dire”, a déclaré White à Laura Sanko, commentatrice du DWCS, lors de l’émission de Nickal. “Il est incroyable, c’est l’un des meilleurs espoirs du sport. Il est 2-0, donc ce que nous aimerions faire, c’est lui offrir un autre combat dans la série Contender. S’il gagne celui-là, nous aimerions l’inviter à l’UFC.

Aussi haut qu’un favori de -3500 pour gagner, Nickal avait besoin d’une petite ouverture pour faire ce qu’il fait le mieux, en utilisant une configuration sans enthousiasme de Borrego pour attraper un retrait. De là, il a attrapé le cou de Borrego et est apparu quelques secondes après avoir sécurisé un étranglement à guillotine contre la clôture. Quand cela ne s’est pas produit, il s’est retourné vers l’arrière et a patiemment attendu que Borrego expose officiellement son cou. Le starter a mis quelques secondes à se terminer.

Pogues remporte sa deuxième victoire en DWCS, debout

Lorsque les démontages et la domination au sol n’ont pas permis à Jamal Pogues de gagner un contrat UFC lors de sa première apparition au DWCS en 2019, il s’est levé et s’est battu avec Paulo Renato Jr. Pogues a frappé à mort son plus petit adversaire et a payé la taxe de sa jambe de tête, qui a pris des dizaines de coups de pied en trois rounds, le laissant boitiller. Le coup de grâce était peut-être à un coup de poing ou deux au troisième et dernier tour, mais Renato Jr. a pu éviter le pire comme il l’avait fait plus tôt dans le combat. La main droite de Pogues était suffisamment clairsemée pour que l’ancien champion des poids moyens Michael Bisping lui ait demandé de l’utiliser davantage avec des combinaisons pour obtenir la finition qu’il souhaitait si clairement.

Les trois juges ont donné aux Pogues émotionnels la décision unanime par des scores de 30-27 et 29-28 à deux reprises, une décision juste compte tenu de sa performance confiante. Du côté des contrats, cependant, il y avait une question de savoir si cela suffirait – jusqu’à l’annonce finale.

Silva pleut sur le défilé frappant de Boynazarov

L’ancien kickboxeur de GLORY, Anvar Boynazarov, a remporté trois victoires en MMA sur le circuit régional et espérait décrocher son billet pour l’UFC. Au lieu de cela, il a été victime d’une leçon sur ce qui se passe lorsque vous n’êtes pas prêt à mélanger vos arts martiaux.

En moins de 30 secondes, Erik Silva a abattu Boynazarov et l’a exposé sur la toile, décrochant une série de coudes et de coups de poing qui ont forcé l’intervention de l’arbitre à 1:32 du premier cadre. La tête de Boynazarov a violemment rebondi sur la toile avant l’arrêt.

Carpenter survit à Chairez

Un premier tour difficile a laissé Clayton Carpenter avec un œil droit enflé après qu’Edgar Chairez l’ait attrapé avec plusieurs crochets gauches – et a failli lui enlever la tête avec un genou volant. Chairez, un partenaire d’entraînement de Brandon Moreno, a proposé le défi d’un ennemi expérimenté et imprévisible, lançant des coups de poing tournants et d’autres attaques surprises.

Ce qui manquait à Chairez, c’était un réservoir d’essence, qui manquait dans les eaux profondes alors que Carpenter jouait un plan de match plus intelligent et utilisait sa lutte pour prendre le relais. Au troisième tour, Chairez était épuisé par tous les changements de niveau et s’est retrouvé sur le dos, prenant des coudes durs alors que Carpenter clôturait le combat avec une déclaration. Les trois juges ont donné au produit Power MMA un score de 29-28 pour prolonger sa séquence sans défaite à 6-0.

Wojcik broie Lavado

Karolina Wójcik a étouffé Sandra Lavado pendant trois tours pour un jeu blanc sur les tableaux de bord des juges. Mais son style de broyage n’a fait sortir personne de son siège.

Lavado a essayé de garder Wójcik honnête avec des coups de poing droits alors que Wójcik chargeait à plusieurs reprises, souvent la tête baissée et les doigts tendus, pour initier le corps à corps contre la cage. Il y a eu plusieurs affrontements de têtes et un eyepoke à Lavado, mais au deuxième tour, Wójcik avait obtenu son premier retrait et contrôlé le combat à partir de là. Une tentative d’étranglement à l’arrière à la dernière seconde était légèrement décalée, et Lavado a failli avoir son propre étranglement avec une inversion rapide. En fin de compte, cependant, Wójcik se contenterait de 30-27 tableaux de bord dans une affaire modérément terne.

Résultats complets de la saison 6 de la DWCS, semaine 3 ;

Bo Nickal bat. Zachary Borrego via soumission (starter arrière nu) – Round 1, 1:02

Jamal Pogues bat. Paulo Renato Jr. par décision unanime (30-27, 29-28, 29-28)

Erik Silva bat. Anvar Boynazarov via KO (sol et livre) – Round 1, 1:32

Clayton Carpenter a vaincu. Edgar Chairez par décision unanime (29-28, 29-28, 29-28)

Karolina Wojcik bat. Sandra Lavado par décision unanime (30-27, 30-27, 30-27)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*