la justice interdit de nouveau d’éventuelles sanctions contre la Super Ligue

[ad_1]

La justice espagnole a de nouveau interdit mardi à l’UEFA et à la Fifa d’imposer des sanctions aux promoteurs de la Super Ligue de football, projet de compétition semi-fermée qui avait failli faire imploser le football européen en 2021.

Selon la décision consultée par l’AFP, le tribunal provincial de Madrid, saisi par les promoteurs de la Super Ligue, a annulé une décision d’un tribunal de commerce madrilène datant du mois d’avril et qui avait ouvert la porte à de telles sanctions.

Ce tribunal de commerce avait alors levé l’interdiction de sanctions prononcée par la même instance en 2021.

«Il ne nous semble pas que» l’UEFA et la Fifa «puissent se justifier (en disant agir pour) protéger les intérêts généraux du football européen», ont souligné les magistrats du tribunal provincial dans leur décision mardi, en évoquant «un abus injustifiable (…) de position dominante».

Le tribunal provincial empêche donc les instances européenne et mondiale de prononcer des sanctions contre les clubs promoteurs de la Super Ligue avant que la Cour de justice européenne (CJUE) se prononce sur le fond du dossier.

L’avocat général de la CJUE a estimé en décembre que l’UEFA était dans son droit lorsqu’elle a menacé de sanctionner les clubs à l’initiative du projet.

Si la Cour suit ses conclusions, les implications pour tout nouveau projet similaire seraient potentiellement lourdes de conséquences: les équipes participantes pourraient en effet être exclues des championnats nationaux et leurs joueurs se voir refuser de participer avec leur équipe nationale au championnat d’Europe ou à la Coupe du monde.

Lancée en fanfare en avril 2021, la Super Ligue a capoté en seulement 48 heures face à la fureur de nombreux supporters et la menace de mesures politiques.

Mais le spectre d’un tournoi privé a resurgi mi-octobre avec le lancement d’une structure baptisée A22 Sports Management, qui assure vouloir ouvrir «un dialogue» sur l’avenir du football européen de clubs en rencontrant chacun de ses acteurs.

Le FC Barcelone, le Real Madrid et la Juventus Turin continuent de soutenir la Super Ligue malgré les oppositions alors que les six grands clubs de Premier League – Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham – qui faisaient partie des 12 clubs initiaux du projet, se sont retirés, s’engageant même à ne plus le rejoindre.

[ad_2]

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*